RMC Sport

Ancelotti à la baguette

Claude Makelele et Carlo Ancelotti

Claude Makelele et Carlo Ancelotti - -

L’Italien a dirigé ses deux premières séances d’entraînement ce lundi à Doha, au Qatar, où le PSG est en stage cette semaine. Claude Makelele, en crampons et en short, l’assistait. Kevin Gameiro, Jérémy Ménez, Blaise Matuidi et Clément Chantôme ont été ménagés.

« Dream come true »… à Doha. Pour tous les supporters du Paris Saint-Germain qui rêvaient de voir l’un des plus grands entraineurs européens prendre en main la destinée de leur équipe et qui n’ont pas été choqués par le renvoi d’Antoine Kombouaré, il fallait être au Qatar ce lundi pour que la réalité serve d’ultime confirmation. Carlo Ancelotti, le successeur du Kanak, a dirigé ses deux premières séances en tant qu’entraineur du PSG sur les terrains du complexe Aspire, au pied d’une tour de 300 mètres de haut (« The Torch »). Au menu, un footing de 45 minutes, en présence du président Nasser Al-Khelaifi et du directeur sportif Leonardo, puis un travail plus fourni quelques heures plus tard.

Crampons au pied, en short, Claude Makelele vivait lui aussi une première. Nouvel adjoint de Carlo Ancelotti, l’ancien capitaine parisien a participé aux exercices avec ses ex-coéquipiers avec une grande implication. Comme une préfiguration de son rôle de tampon entre le groupe et le staff qui l’attend dans les prochains mois. Kevin Gameiro, Jérémy Ménez, Blaise Matuidi et Clément Chantôme n’ont eux pas pris part à la deuxième séance. Ménagés, ils sont rentrés à l’hôtel pour des soins. Arrivés sur la pelouse alors que résonnait l’appel à la prière dans le même temps, leurs partenaires se sont livrés à une opposition à 9 contre 8 sous les yeux de leur entraîneur, sifflet à la main, casquette rouge sur la tête.

Une soirée tennis

Cette deuxième journée au Qatar, la première véritablement si l’on considère que les Parisiens ont atterri très tard dimanche soir à Doha, s’est conclue dans les travées du tournoi ATP. Une présence au premier rendez-vous de la saison sur le circuit mondial certainement suggérée par Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG… et de la Fédération qatarienne de tennis. Il n’y avait pas de stars de la petite balle à observer, Rafael Nadal, Roger Federer, Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils n’étant programmés que ce mardi. Le lendemain, c’est à Dubaï qu’il faudra être pour voir l’une des étoiles convoitées par le PSG. Le Brésilien Pato portera les couleurs du Milan AC. Pour l’une des dernières fois ?