RMC Sport

Ancelotti : « Pas possible de garder Anelka »

PSG : Carlo Ancelotti

PSG : Carlo Ancelotti - -

Invité exceptionnel de Luis Attaque, Carlo Ancelotti est revenu en longueur sur la riche actualité du PSG. Du titre de champion de France à ses relations avec Leonardo, sans oublier le mercato d’hiver, le technicien italien a répondu à toutes les questions de Luis Fernandez.

LES TRANSFERTS

Sur le mercato d’hiver

« Nene et Hoarau sont partis. Ils ne seront pas remplacés car l’effectif est bon. Nous avons des joueurs de qualité à tous les postes. Nous n’avons donc plus besoin de recruter. Le mercato d’hiver est terminé. »

Sur le cas Nene

« Il a décidé de quitter le club car il n’a pas eu la possibilité de jouer régulièrement. On parlait de changer les mentalités. Beaucoup de joueurs sont arrivés cette saison. Il y a beaucoup de concurrence. Parfois, avec quelques joueurs, cela n’était pas facile à gérer. Une seule fois, et je lui ai dit, il n’a pas eu le bon comportement vis-à-vis de l’équipe (remplaçant, Nene avait eu un geste d’humeur, ndlr). »

Sur Nicolas Anelka

« Je n’ai jamais dit qu’il devait rester au PSG. Nicolas a un contrat avec le club chinois (Shanghai Shenhua). Il m’a appelé pour me demander de participer à quelques séances d’entraînements avec l’équipe. J’entretiens de très bonnes relations avec lui. Il est venu une semaine. Et quand le championnat chinois reprendra, il retrouvera son club. Ce n’est pas possible de le garder. Anelka a déjà décidé de son avenir. Je peux dire que c’est un joueur fantastique, l’un des meilleurs que j’ai eu (à Chelsea). C’est un joueur très professionnel et très sérieux. J’aime Anelka, comme personne et comme joueur, mais ce n’est pas possible. »

Sur Cristiano Ronaldo

« C’est un joueur fantastique mais aujourd’hui, je ne pense pas à lui. On joue le championnat et la Ligue des champions. Les six prochains mois sont très importants pour l’équipe. On doit remporter le titre. Peut-être qu’on peut gagner contre Valence en 8e de finale de C1. »

LE PARIS SG

Sur le titre de champion de France

« On doit être champion. L’équipe a les qualités pour gagner. Si l’entraîneur fait un bon travail, le PSG va gagner. Tout dépend de l’entraîneur… Si le PSG n’est pas champion, c’est un échec. Mais que ce soit en Italie, en Angleterre ou en France, ce n’est jamais facile. Il faut batailler. Surtout quand change beaucoup de choses et qu’on travaille différemment. Il fallait changer la mentalité des joueurs et de tous ceux qui travaillent dans ce club. »

Sur sa première année à Paris

« Je me sens très bien ici. Il y a une bonne ambiance. Le club veut faire de très bonnes choses, en France et en Europe. Il y a beaucoup d’ambition. La saison passée n’a pas été facile car nous avons connu des problèmes. Ça arrive lorsqu’un club construit une nouvelle équipe. Il y a un nouveau jeu, une nouvelle identité. Mais la fin de l’année et notamment le mois de décembre ont été très bons. Je n’ai jamais regretté d’avoir signé au PSG. J’ai beaucoup réfléchi avant de signer. Le projet est fantastique et contrairement à ce que tout le monde a dit, je ne suis pas venu pour l’argent. J’aime travailler, surtout pour construire de belles choses ici à Paris. »

Sur le niveau de la Ligue 1

« Il est pas mal. J’en avais beaucoup parlé avec Paolo Maldini qui avait vu beaucoup de matches. C’est un bon championnat, avec beaucoup de rythme, de contact physique et de bonnes organisations tactiques. De nombreuses équipes ont des systèmes de jeu différents, comme en Italie. En Angleterre, les équipes jouent toujours de la même façon. »

Sur le changement tactique

« Un joueur doit connaitre tous les systèmes car on peut en changer en cours de match. Défensivement, le 4-4-2 est un système plus solide. Il permet d’avoir une meilleure couverture du terrain. Avec trois milieux de terrain, c’est plus difficile de mettre la pression dans le camp adverse. Je ne sais si je vais finir la saison en 4-4-2. »

Sur la Ligue des champions

« C’est plus facile de gagner le championnat. Personne ne peut savoir ce qu’on va faire en Ligue des champions. Dans le futur, la gagner doit être l’un des objectifs prioritaires du club. Cette année, on doit acquérir de l’expérience car de nombreux joueurs n’avaient jamais joué cette compétition. C’est une année de transition. Nous sommes en 8e de finale (contre Valence) et nous allons jouer le coup à fond. »

Sur la concurrence

« Je ne pense pas qu’elle va créer des tensions. Quand j’étais joueur, j’étais très content de jouer avec des joueurs de qualité. Quand Frank Rijkaard est arrivé à Milan (1988), il a parfois pris ma place au milieu de terrain. J’étais content parce qu’avec lui, Van Basten ou Gullit, j’avais plus de chance de gagner la Ligue des champions. »

LES CAS PARTICULIERS

Sur sa relation avec Leonardo

« Elle est très bonne. Je le connais depuis de nombreuses années. C’est comme un ami. Il est le directeur général. Je suis aussi venu ici pour mon amitié avec Leonardo. Il n’y a pas de problème de communication (sur le recrutement, ndlr). A chaque fois que je suis en conférence de presse, on m’interroge sur le recrutement du PSG. Je suis fatigué de répondre à chaque fois. »

Sur Zlatan Ibrahimovic

« Il est très professionnel aux entraînements. Très concentré. Il a une mentalité de gagneur. Ce n’est pas difficile de gérer un joueur comme lui. Peut-il jouer avec Ronaldo ? Tous les joueurs de qualités peuvent jouer ensemble. Les ego ? Ibra est un joueur altruiste. Il a fait marquer beaucoup de buts à ses équipiers. Il ne pense pas qu’à lui. »

Sur Lucas Moura

« C’est un joueur fantastique. Le club a eu la possibilité de l’acheter. Ce n’était pas facile car Manchester United le voulait aussi. »

Sur les absences de Thiago Silva et Thiago Motta à Bordeaux

« Ce sont des joueurs de qualités mais Mamadou (Sakho) a très bien remplacé Thiago Silva contre Ajaccio. Verratti ou Chantôme peuvent remplacer Thiago Motta sans problème. »

Luis Attaque