RMC Sport

Anigo : « Baup ne joue pas sa tête »

José Anigo

José Anigo - -

Invité de Luis Attaque sur RMC, José Anigo a évoqué le début de saison mitigé de l’OM. Le directeur sportif marseillais assure qu’Elie Baup n’est pas en danger avant le déplacement de samedi à Reims et pointe du doigt le niveau de certains joueurs.

José, les attentes autour de Marseille sont-elles trop élevées en Ligues des champions ?

On est certainement meilleur que l’année dernière. Simplement, notre poule en Ligue des champions est très relevée. Autant contre Arsenal (1-2) je pense qu’on aurait pu faire mieux, autant à Dortmund (3-0) on a été dominé et on a vraiment senti que l’adversaire était meilleur que nous. Et contre Naples (1-2), on n’a pas existé. En deuxième mi-temps, on a montré autre chose. On était tétanisé par le fait qu’on jouait contre Naples. On se bat toute l’année pour jouer cette compétition, donc il faut essayer de prendre du plaisir quand on la joue.

Cette équipe manque-t-elle de personnalité ?

Je pense, oui. Notre équipe est composée de beaucoup de talents, avec des jeunes et des internationaux français ou étrangers. Est-ce qu’on est au niveau de ce qu’on rencontre en Ligue des champions ? Pas forcément. Mais en championnat, je suis certain qu’on est capable de faire mieux.

Comment jugez-vous le début de saison en Ligue 1 ?

Si on bat Reims ce week-end, l’équipe aura tourné à une moyenne de quasiment deux points par match. Ça voudra dire qu’on est dans le bon tempo. La vraie fausse note, c’est le match à Nice (0-1), où on aurait pu faire mieux, et surtout la seconde période contre le PSG (1-2), où on est passé à côté de notre sujet.

On dit que le vestiaire n'est plus solidaire d'Elie Baup...

Ça, je ne le crois pas. J’ai encore passé du temps avec Elie et les joueurs ce matin pour le débriefing. Il y a de l’écoute, de l’attention. Elie est un bon entraîneur. Ce sont souvent les joueurs qui font la différence. L’animation, ce sont les joueurs qui la font. Par moments, je trouve que ça manque un peu de rigueur dans ce qu’on met en place. C’est ça que l’équipe doit bosser. Les joueurs savent qu’Elie est un bon coach. L’an dernier, ça s’est bien passé. On est dans une phase où il va falloir serrer un peu les fesses parce que ce n’est pas facile quand on enchaîne quelques défaites. Il y a une unité à l’intérieur du club. C’est logique que ça gronde un peu quand ça ne va pas, c’est tout à fait normal. Il faut faire en sorte que ça ne gronde pas, et pour ça, il faut gagner des matches.

« Pas de problème entre Baup et Gignac »

Elie Baup doit-il changer de système de jeu ?

Il est en train de travailler sur ça. Il était parti l’an dernier sur un projet de 4-2-3-1 et ça avait plutôt bien fonctionné. Mais aujourd’hui, les joueurs ne sont plus les mêmes. Il s’en aperçoit, il n’est pas idiot. Il voit bien que cette formule a peut-être fait son temps et qu’il faut passer à autre chose. Il a les joueurs pour. Le recrutement des jeunes et de Dimitri Payet, qui est un peu en difficulté mais qui a fait un très bon début de saison, démontre aussi que l’osmose n’est pas encore trouvée. Dès que tout va se mettre en place, on va retrouver de bons joueurs. Nos buteurs doivent prendre confiance. On dit toujours qu’à Marseille ce n’est pas pareil qu’ailleurs. Mais la pression est la même partout. Le taux d’exigence est un peu plus élevé, c’est normal, mais tout va avec : ton salaire change, tes conditions de vie changent, ton statut aussi. Tu sais qu’il faut t’adapter à tout ça.

Elie Baup joue-t-il sa tête samedi face à Reims (17h) ?

Non, jamais de la vie. Le match de Reims est important pour le club, les joueurs, ça va déterminer la suite de notre championnat. Il ne faut pas se laisser décrocher. On ne joue pas sa tête sur un match, c’est réducteur. On ne peut pas mettre cette pression sur un entraîneur. Les responsables sont les joueurs, qui font l’animation d’un système. Je sais ce qu’Elie demande, ça doit être respecté.

Recruterez-vous un attaquant au mercato d'hiver ?

D’abord, je ne sais pas si on aura un budget. Est-ce qu’on cherche un attaquant ? Il faudra qu’on se pose la question si on continue à marquer peu de buts. On a encore espoir que ça se déclenche mais peut-être qu’il faudra y réfléchir. On a besoin d’un finisseur dans la surface car ça détermine tout ce que tu fais dans ton match. Je pense que Gignac a une perte de confiance. Mais il suffirait simplement qu’il marque un but pour que ça reparte. Il n’y a pas de problème entre Elie et André-Pierre Gignac. Il n’y en a pas non plus avec un autre joueur. Le problème est collectif.

Les relations sont-elles bonnes entre Elie Baup et vous ?

Oui. Très franchement, avec ce qui s’est passé dans ma vie (l’assassinat de son fils Adrien début septembre, ndlr), je me voyais mal me disputer avec qui que ce soit. Et surtout pas avec Elie, que j’apprécie énormément.

A lire aussi :

>> Coupet : « Une différence de niveau… acceptée par l’OM »

>> Cet OM est trop petit pour l’Europe...

>> OM-Naples : les notes des Marseillais

Luis Attaque