RMC Sport

Anigo : « Des fois je me dis, c’est bon, ça suffit… »

José Anigo

José Anigo - -

José Anigo a confirmé que Marcelo Bielsa a bien été contacté pour le remplacer au terme de la saison. L’actuel coach de l’OM a par ailleurs évoqué son avenir au sein du club de son cœur. Un futur qui semble s’inscrire en pointillés.

José, on parle beaucoup de Bielsa pour venir entraîner à l'OM...

L’OM a besoin d’un grand entraîneur et il l’aura. Je ne veux pas parler de Bielsa parce que tout le monde en parle mais il n’y a rien de fait. Même si les contacts ont pu avoir lieu, il y en a eu d’autres avec d’autres coaches. Donc il y a d’autres discussions ouvertes, pas seulement avec lui.

Resterez-vous à l'OM ?

En ce qui me concerne, je ne veux pas en parler. C’est idiot de faire autant de bruits autour de moi. Le plus important reste le club. Ma famille et mes proches savent ce que je veux faire, depuis longtemps. J'aime l'OM, c'est mon club. Est-ce que je serai là demain ? Je n'en sais rien. Je ne dis pas que je veux changer de vie. Mais les gens vous jugent et ont une image de moi qui est injuste. C'est cette forme d'ingratitude qui me pèse, qui fatigue et je me dis des fois, c'est bon, ça suffit. Est-ce que je suis encore heureux à l'OM ? Il faut plutôt me demander si je suis heureux dans ma vie. Des fois, c'est dur... […] L'OM n'est pas un endroit pour se ressourcer. Mais j'en ressortirai plus fort.

La situation est compliquée à Marseille en ce moment...

Rien n’est montré de manière positive. On veut toujours montrer le négatif. A qui ça sert ? La seule chose que je sais c’est que ce genre d’attitude fait peur à des joueurs qui peuvent venir, à des entraîneurs, à des gens qui veulent construire le club. C’est une partie négative qui ne sert pas le club. Je suis arrivé en décembre. L’équipe n’était pas mieux ni moins bien. J’ai l’impression que ce tsunami, c’est moi qui le récupère. Est-ce qu’on a raté notre saison ? Oui. Faut-il pour autant tout jeter ? Je ne le pense pas.

Regrettez-vous d'avoir relevé le défi ?

Est-ce que c’était le bon moment pour moi ? Je ne vais pas dire que j’ai fait une connerie. Mais est-ce que je le referais… Je l’ai fait uniquement pour le club, pour rendre service. J’ai pensé que c’était une bonne chose pour le club, et je me suis trompé.

Les supporters ont montré vivement leur mécontentement au Vélodrome. Appréhendez-vous le prochain match à domicile ?

Je pense que plein de choses sont liées. Le mauvais parcours en Ligue des champions, les autres résultats ont créé cette atmosphère et on doit la subir jusqu’au bout. Mais au Vélodrome, que les gens crient, mettre des banderoles !... J’ai grandi dans cette atmosphère, donc je n’aurais pas peur d’y retourner. C’est plus pour les joueurs que c’est pénible, cette ambiance les inhibe.

A lire aussi :

>> Bielsa à l’OM, pas encore fait

>> Dugarry : « Bielsa a intérêt à faire venir beaucoup de joueurs étrangers »

>> INFO RMC Sport - OM-Bielsa : ça brûle

Propos receuillis par Florent Germain