RMC Sport

Barton sort la boite à tacles

Joey Barton

Joey Barton - -

Toujours sous le coup d’une suspension en L1, le sulfureux anglais de l’OM Joey Barton n’a pas failli à sa réputation ce mardi, lors d’une rencontre amicale contre Istres (1-1), étant auteur de vilains gestes.

Joey Barton ne joue pas souvent. Mais lorsque l’Anglais est sur le terrain, ses adversaires s’en souviennent. Ce mardi, le sulfureux milieu de terrain de l’OM s’est illustré à la fin d’une rencontre amicale face à Istres (1-1), 3e de Ligue 2, au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. Pas à travers une série de petits ponts ou de sublimes arabesques, bien sûr, mais plutôt à la suite des plusieurs gestes dangereux. La spécialité du bonhomme. Joey Barton a d’abord adressé un tacle appuyé par derrière sur Ibrahima Ba, avant de réaliser une authentique prise de judo sur Guy-Roland Niangbo. Dans la foulée, il a assené un autre tacle au même Niangbo. L’attaquant istréen s’est alors relevé et les esprits se sont échauffés. La rencontre, qui arrivait à son terme, a été arrêtée à cet instant.

José Pasqualetti, l’entraîneur d’Istres, n’a guère apprécié l’attitude de l’ancien joueur des Queens Park Rangers. « Que Barton se méfie, en Ligue 1, ça ne passera pas », a commenté l’entraîneur provençal. De son côté, Elie Baup a cherché à minimiser l’incident. « Il n'y a pas de match amical dans l'esprit des joueurs. L'esprit de compétiteur peut rejaillir. Il ne faut pas en faire des tonnes. Il ne s'est rien passé, en fait », a déclaré le coach de l'OM avec un sourire, conscient que son joueur a légèrement dépassé les bornes.

« Au Vélodrome, ils vont le rendre fou »

La tension est néanmoins très vite retombée entre les deux camps. Et tout s'est bien terminé dans les vestiaires puis dans le bâtiment sportif de la Commanderie, où Marseillais et Istréens ont mangé ensemble. Les joueurs de Ligue 2 ont même pris des photos avec Barton. « C'était chaud mais on le connait Barton, pas de soucis, a confié un dirigeant d'Istres. Par contre, au Vélodrome, avec l'ambiance, ils vont le rendre fou. Il prendra des rouges de partout ! »

Le milieu de terrain britannique, qui doit encore purger cinq matches de suspension lors des compétitions nationales, n’a disputé que deux rencontres officielles avec l’OM depuis son arrivée cet été. Mais si Barton n’a pas franchement eu beaucoup d’occasions pour se défouler sur les terrains, il a trouvé sur la toile, et notamment sur les réseaux sociaux, une autre façon de tacler. Il y a une semaine, l’Anglais s’est ainsi laissé aller à quelques commentaires plus que limites sur son compte Twitter. Un extrait ? « Il y a trop de personnes sur la planète. Je vous informe que je suis en faveur d’un abattage des idiots. » Sans commentaire.

Aurélien Brossier (avec FG à Marseille)