RMC Sport

Baup : « Gignac a failli me décaper ! »

Elie Baup

Elie Baup - -

Elie Baup se félicite de la victoire marseillaise ce vendredi à Ajaccio (3-1) et de la réussite de ses attaquants. L’entraîneur de l’OM s’amuse aussi de la « claque » qu’il a reçue de la part d’André-Pierre Gignac.

Elie, quelles conclusions tirez-vous de ce match ?

Il y a eu des choses très intéressantes, beaucoup de tirs, des buts. On a essayé de faire vivre le ballon, de le déplacer vers l’avant et sur la largeur. Ça a été intéressant à ce titre de voir des enchaînements collectifs, avec des buts, même s’il y a beaucoup d’autres occasions qui auraient pu être concrétisées. Il y a le résultat avec la manière.

Vos attaquants ont marqué ce soir, cela doit être une satisfaction...

C’est bien. Le gardien est là pour arrêter, les défenseurs pour sortir les ballons et l’attaquant pour marquer des buts. C’est la logique, ce qu’on aime tous, qu’il y ait des enchaînements et que les attaquants finissent les actions. L’attaquant doit concrétiser le jeu collectif de l’équipe et ce soir ça a été intéressant à ce titre. On peut toujours être plus gourmand mais c’est déjà bien de marquer trois buts à l’extérieur face à une équipe comme Ajaccio, qui s’accroche. C’est un résultat très positif.

Pourquoi avoir titularisé André-Pierre Gignac plutôt que Jordan Ayew ?

C’est le feeling de l’entraîneur. Il a toujours adhéré au travail et à chaque fois qu’il est rentré il a été capable d’être très professionnel, même quand il ne rentrait qu’une minute. Il a débuté le match de manière très positive et très professionnelle. Il sait qu’il doit encore travailler, marquer des buts, mais c’est très intéressant ce qu’il a montré ce soir.

Sa célébration a été spectaculaire (Gignac a mis une tape amicale mais virile sur la tête de Baup)...

Oui, il failli me décaper ! C’est pour ça que je vais réfléchir pour savoir ce que je vais faire avec lui au prochain match (rires). Ça m’a enrhumé un peu ! Comme quoi les choses entre gens de terrain sont toujours assez simples.

Les internationaux ont semblé libérés...

Il y en a pas mal qui sont qualifiés pour la Coupe du monde. Ceux qui étaient là ont un regain d’enthousiasme et de bonheur de savoir qu’ils vont à la Coupe du monde. Notre club doit en bénéficier.

A lire aussi :

>> Ajaccio-Marseille : Au bon souvenir de Deschamps...

>> L'OM boosté par... la Coupe du monde

>> Cheyrou : "On a le devoir de finir dans les trois premiers"

Propos recueillis par Florent Germain