RMC Sport

Bazdarevic : « Il y a toujours de l’espoir »

L'entraîneur du GF 38 peut avoir le sourire. Ses joueurs ont enfin remporté un match en L1 cette saison

L'entraîneur du GF 38 peut avoir le sourire. Ses joueurs ont enfin remporté un match en L1 cette saison - -

Mécha Bazdarevic a du mal à y croire et pourtant Grenoble a enfin remporté un match en Ligue 1 cette saison, aux dépens de Toulouse (1-0). Le technicien grenoblois ne cache pas croire encore au maintien du GF38 parmi l’élite.

Mécha Bazdarevic, ça y est. Grenoble a remporté son premier match en L1 de la saison ?

Oui. Je ne réalise pas encore. Cela fait tellement de temps que l’on n’a pas gagné. Et puis on a tellement galéré cette saison. Ça fait surtout du bien aux joueurs. Ils ont bien bossé, avec beaucoup de générosité, beaucoup d’envie. Même si tout n’a pas été parfait, ça fait du bien. Cette victoire va nous aider à continuer à travailler parce qu’on a encore une période pénible à vivre devant nous.

Qu’avez-vous ressenti en fin de match ?

J’ai eu peur qu’on se fasse rejoindre en fin de partie. Cela avait déjà été le cas la semaine dernière. Les joueurs ont montré beaucoup de courage, beaucoup d’envie. Le public a également répondu présent. C’est une belle soirée.

C’est le déclic que vous attendiez, non ?

Mais cela fait déjà cinq-six matches qu’il est là. Si ce soir, on avait gagné sur un coup de chance, auriez-vous parlé de déclic ? Ce qui est important, c’est la cohérence de notre jeu. On sait qu’on est encore loin des autres. On a six points. Ce succès, je l’espère, nous donnera l’envie d’en faire plus et de nous battre jusqu’au bout.

Saint-Etienne est à neuf points, autrement dit à trois victoires en L1 et a un calendrier compliqué…

(il coupe) Oui… mais il faut les faire les trois victoires. On n’est pas loin oui. Je suis convaincu que si les joueurs continuent à bosser comme ils le font et au vu de leurs qualités dans le jeu, on posera des problèmes à beaucoup de monde. Mais il reste encore plein de matches.

Gagner à Sochaux (l'adversaire de Grenoble lors de la 17e journée), vous l’avez déjà fait.

Oui. Sochaux est une bonne équipe. Mais si on arrive déjà à grappiller un petit point pour confirmer cette victoire, ce serait bien.

Le maintien, vous y croyez toujours ?

Quand on a perdu les onze premiers matches de la saison, j’ai toujours dit qu’il y avait de l’espoir. On n’a jamais un GF 38 ridicule en championnat. C’est ce qui m’a donné d’y croire. Mais rien n’est fait. On n’a gagné qu’un match et il faudra en remporter encore dix ou douze pour se maintenir. Il faut bien savourer tout cela et éviter de mauvais passages avant la trêve.

Qu’est-ce qui explique selon vous le redressement du GF 38 ?

On n’a jamais douté. Les joueurs ont toujours continué à travailler dans la semaine. On a connu quelques pépins aussi. Je pense à certains cartons un peu trop sévères infligés à mes joueurs. On a eu pas mal de blessés également. On a récupéré quelques joueurs et on fait tout récupérer le maximum d’éléments pour aborder la suite du championnat.

La rédaction - Edward Jay