RMC Sport

Bedouet : « Il faut changer les têtes »

Eric Bedouet

Eric Bedouet - -

Le successeur de Jean Tigana, qui n’a pas résisté à la déroute bordelaise à domicile samedi face à Sochaux (0-4), s’est déjà attelé à la tâche. A 57 ans, l’ancien préparateur physique des Girondins, qui est aussi l’entraîneur le plus diplômé de France, n’a qu’une mission : relancer une équipe à la dérive.

Eric Bedouet, comment définiriez-vous la situation dans laquelle vous avez récupéré les Girondins ?

Ce n’est pas facile. C’est même une situation embêtante. On se dit qu’on a une part de responsabilité. Après, je suis au service du club. Et puis le métier est le même. Je suis un peu plus exposé, mais dans le travail, ça ne me change pas beaucoup.

Quelle est votre priorité ?

En quatre matches, il faut déjà changer les têtes. Il faut bien vivre ensemble, même si on en va pas tous partir en vacances ensemble. Mais quand on fait notre métier, on le fait bien. Si on arrive au centre en étant heureux, c’est déjà gagné.

Maintenant, vous êtes le grand chef !

Mais je ne me considère pas du tout comme ça. Si on réussit, c’est l’équipe. Je suis tributaire des joueurs. Je veux juste autour de moi un staff de gens compétents et bien (NDLR : il sera entouré par Philippe Lucas, Lilian Laslandes et Franck Mantaux) . Et c’est ce que j’ai.

Quels sont vos souhaits pour ces quatre derniers matches ?

Je veux que l’on prenne plaisir à vivre ses quatre matches. Je veux que l’on soit serein, que l’on ne panique pas. On va peut-être traverser des moments difficiles, peut-être même à Lens. Mais au moins que l’on soit conquérant et qu’on le fasse ensemble. Et pas chacun de son côté. C’est comme ça qu’on s’en sortira.

Comment trouvez-vous vos joueurs ?

On a des joueurs de talents et de qualité, il n’y a pas de problème à ce sujet. Mais ils ont connu une saison difficile. Ils ont connu des changements. Michel (NDLR : Pavon, l’adjoint de Jean Tigana en conflit larvé avec ce dernier) est parti, Jean est parti, Dominique (NDLR : l’entraîneur des gardiens a été victime d’une leucémie en cours de saison) est parti. Tout ça a plombé l’équipe. Un joueur c’est très costaud et très fragile à la fois...

OS à Bordeaux