RMC Sport

Bernès : « Blanc peut devenir un des meilleurs managers d’Europe »

Jean-Pierre Bernès

Jean-Pierre Bernès - -

EXCLU RMC SPORT - Agent de Laurent Blanc, Jean-Pierre Bernès a évoqué pour RMC Sport le début de mandat réussi de ce dernier à la tête du PSG. Et imagine un grand avenir pour l’ancien sélectionneur des Bleus.

Jean-Pierre Bernès, êtes-vous surpris par la réussite rapide de Laurent Blanc alors que son arrivée au PSG était loin de faire l'unanimité cet été ?

Non, je suis surpris qu’on puisse être surpris. Laurent Blanc a été un grand joueur, qui a joué dans plusieurs grands clubs comme Barcelone, l’Inter Milan ou Manchester United. Quand un président opte pour un entraîneur, il n’a jamais la certitude d’avoir fait le bon choix. C’est donc à l’entraîneur, par son travail quotidien, de démontrer à ses dirigeants qu’ils ont fait le bon choix. C’est ce qu’a fait Laurent Blanc depuis son arrivée, dans un laps de temps relativement court puisqu’il n’est là que depuis le mois de juin. Il a apporté une grande sérénité générale au Paris Saint-Germain.

Quel est le secret de cette bonne adaptation ?

De l’extérieur, on croit toujours que c’est plus facile pour un entraîneur de gérer un grand club parce qu’il possède de grands joueurs. Or, c’est très difficile au contraire. L’effectif du PSG avait une relation forte avec l’ancien entraîneur Carlo Ancelotti. Laurent Blanc a su ne pas créer de rupture dans son relationnel. Il s’est mis dans le moule de la gestion de son groupe, en apportant sa touche sur les plans de la tactique et du projet de jeu.

« Il a toujours rêvé de ça »

Vous qui vous entretenez régulièrement avec lui, comment vit-il ce bon début de saison ?

Il est très heureux parce qu’il exerce son métier. C’est quelqu’un de passionné. Il a toujours rêvé de gérer un grand club européen, ce qu’est le PSG à l’heure actuelle. Il réussit parce qu’il bosse et qu’il est bien entouré par un staff compétent. Il connait tous les arcanes d’un grand club. Mais il n’apprécierait pas qu’on parle de son succès à la fin octobre. C’est quelqu’un de modeste, qui ne veut entendre parler que de la ligne d’arrivée. A ce stade, le bilan est positif mais Laurent sait que le vrai bilan se fera en fin de saison, en fonction des titres obtenus par le Paris Saint-Germain.

Pour vous, fait-il aujourd'hui partie des meilleurs managers européens ?

Je pense qu’il peut le devenir. Après Bordeaux et l’équipe de France, il passe dans une autre catégorie. Il gère désormais une Formule 1, avec de très grands joueurs et les avantages et inconvénients que cela peut entraîner.

Y a-t-il eu un changement entre le Laurent Blanc de Bordeaux et celui de Paris ?

Oui, je pense qu’il est différent. Il a plus de certitudes grâce à ses expériences à Bordeaux et en équipe de France. Et il sait s’en servir à Paris.

A lire aussi :

>> Marquinhos : « Le Mondial 2014 ? Je travaille pour ça »

>> Ménez vers un divorce

>> Toute l'actualité de la Ligue 1

Propos recueillis par L.B. et M.Bo.