RMC Sport

Blanc : « Gourcuff a passé ses diplômes il y a trente ans… »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Laurent Blanc a répondu aux critiques de Christian Gourcuff, le coach de Lorient, dans un entretien accordé au Monde. L’entraîneur du PSG défend sa méthode de travail et estime que son détracteur devrait faire évoluer la sienne.

L’atmosphère risque d’être tendue le 21 mars prochain au Moustoir en marge de Lorient-PSG. A une dizaine de jours du match d’ouverture de la 30e journée de Ligue 1, Christian Gourcuff et Laurent Blanc se livrent à une petite guerre des mots, par médias interposés. Le coach du FCL a dégainé le premier dimanche dans le JDD, en critiquant les méthodes de son homologue parisien.

« Pour moi, un entraîneur, c’est quelqu’un qui travaille dans le domaine technique, a expliqué Gourcuff. Or, il y a des entraîneurs qui n’entraînent pas. Comme Laurent Blanc à Paris, où c’est Jean-Louis Gasset qui s’en charge. C’est un modèle qui ne me plaît pas. C’est sur le terrain qu’on construit. Sinon, on ne fait que de la com’. Un entraîneur qui ne maîtrise pas le terrain n’est, selon moi, pas un entraîneur. »

« Il faut évoluer »

« Blanc n’a pas tardé à lui répondre. « J’ai beaucoup de respect pour M. Gourcuff qui est certainement un bon entraîneur. Mais il faut évoluer, a répliqué l’entraîneur du PSG dans un entretien accordé au Monde. J’ai connu l’entraîneur qui faisait tout : l’échauffement, la séance, les étirements, rangeait les photos, mettait les piquets, les filets et tondait presque la pelouse. Mais c’était il y a trente ou trente-cinq ans (…) Les séances d’entraînement, vous-même vous pouvez les faire. On a des livres, des CD, des cours pour ça. L’entraînement proprement dit est important mais cela varie selon le club où on évolue. »

« Quand on est entraîneur du PSG, poursuit on joue tous les trois jours. On fait de l’entretien. J’estime que les adjoints peuvent aussi le faire et d’être compétents dans ce domaine. J’ai passé mes diplômes d’entraîneur. M. Gourcuff a dû les passer. Il les a passés il y a trente ans. Il devrait les repasser maintenant et s’apercevrait que le métier a évolué. Il y a de la communication dans les cours pour devenir entraîneur. Il y a trente ans, il n’y avait pas de communication. » Autant dire que la poignée de main s’annonce glaciale entre les hommes. Si déjà ils décident de se saluer…

A lire aussi :

>> Pour Gourcuff, « Blanc n’est pas un entraîneur »

>> Le PSG se balade en Corse

>> Lorient-ASSE : Les Merlus dans le money-time

A.J.