RMC Sport

Blanc : « Je donne du temps de jeu aux joueurs qui le méritent »

-

- - -

Après la victoire délicate face à Grenoble (3-1), l’entraîneur girondin déplore le manque de rythme de ses joueurs. Pas question pour autant de faire tourner son effectif sans garantie. « Je veux qu’à chaque match, l’équipe soit performante dans le contenu », dit-il.

Laurent, votre équipe a eu de la réussite pour s’imposer à Grenoble…

On peut dire ça. On gagne le match par deux buts d’écarts alors qu’on a vraiment bataillé. Le fait de jouer à dix contre onze nous a aidés, on a profité des espaces pour faire la différence. On a manqué de lucidité, il y a eu trop de déchets. Bref, on n’a pas été brillant.

Les matches s’enchaînent. Dès samedi vous entamez une série de trois matches en une semaine. Est-ce le moment de faire tourner votre effectif ?

L’état de fraîcheur des joueurs peut me faire réfléchir. La santé, c’est primordial. Certains joueurs ont déjà beaucoup joué cette saison et les matches vont continuer. Mais quoiqu’il arrive on alignera deux équipes compétitives en coupe (NDLR : face à Ajaccio et au Mans).

Les joueurs en manque de temps de jeu vont donc pouvoir en profiter…

Le turnover n’est pas ma priorité. Je donne du temps du jeu à ceux qui le méritent. Je ne donne pas de récompense. Certains ont donné satisfaction sur la première partie de championnat. La coupe permet donc aux autres, ceux qui sont bons à l’entraînement et quand ils entrent en jeu, de jouer plus longtemps. Je veux qu’à chaque match l’équipe soit performante dans le contenu.

Un mot sur le mercato. Un joueur est-il susceptible d’arriver avant la fin du mois de janvier ?

Non, je suis très content des joueurs que j’ai en ce moment. Pour moi le mercato ne sert pas à grand-chose, à part si on souhaite engager un joker médical ou se séparer d’un joueur. Et puis en France peu de clubs ont de l’argent au mois de janvier pour recruter.

Quid de la situation de Fernando ? Va-t-il partir au Genoa ?

Il lui reste deux ans de contrat. Il fait partie des joueurs courtisés que l’on souhaite garder. J’espère qu’il trouvera son bonheur en restant à Bordeaux. Je ne suis pas sûr que nos joueurs aient intérêt à quitter Bordeaux, surtout en ce moment. Je pense qu’il va rester.

Pour éviter la surcharge, Jean Louis Triaud, votre président, a proposé de jouer les matches de coupe pendant les trêves internationales. Qu’en pensez-vous ?

Je ne pense pas que ce soit la solution. Il faudrait simplement modifier le calendrier. Mais si tout le monde souhaite préserver ses intérêts on n’y arrivera jamais. Il y a une partie prenante indéboulonnable, c’est la télé. Eux veulent du sport aux heures d’audience. Moi je vois le football comme une fête. Il faut donc mettre les acteurs dans les meilleures conditions en les faisant jouer quand il fait chaud. Lorsque le match est programmé à 20h45 et qu’il fait moins sept degrés, vous préférez rester chez vous. C’est normal.

O.S. (RMC Sport)