RMC Sport

Bordeaux brise l’Allianz

Grégory Sertic

Grégory Sertic - -

Grâce à deux frappes magnifiques de Grégory Sertic et de Ludovic Obraniak, Bordeaux a infligé à Nice sa première défaite à l’Allianz Riviera, ce dimanche (1-2). Les Girondins confirment leur embellie alors que le Gym, qui a perdu Ospina, patine.

Francis Gillot avait senti du mieux cette semaine à l’entraînement. Les impressions de l’entraîneur de Bordeaux ont été confirmées ce dimanche à Nice, où son équipe s’est imposée (1-2), mettant ainsi fin à l’invincibilité des Aiglons à l’Allianz Riviera (un nul contre Montpellier, trois victoires face à Valenciennes, Guingamp, Marseille). Dominés, les Girondins ont fait le dos rond en bénéficiant d’un brin de chance, comme sur ce retourné de Mathieu Bodmer qui s’est écrasé sur le poteau gauche de Cédric Carrasso (12e). Avant de trouver la faille sur une frappe superbe de Grégory Sertic (0-1, 25e). Jamais lors des trois derniers matches, une équipe adverse n’avait trompé David Ospina dans la nouvelle enceinte des Niçois.

Un coup d’arrêt pour le Colombien, qui a vécu une mauvaise soirée. A la réception d’une sortie aérienne, l’ancien gardien de l’Atletico Nacional est resté au sol, se tordant de douleurs (48e). Contraint de sortir, il a laissé sa place au jeune Anthony Mandrea, âgé de 16 ans. Un joli cadeau pour celui qui est né le jour de Noël et qui a bénéficié de la blessure de Mouez Hassen (18 ans), qui a déjà joué 90 minutes à Nantes (2-0) cette saison, et aussi de la suspension de Luca Veronese (20 ans), pour effectuer ses premiers pas en pro. Un apprentissage express et douloureux puisque le jeune gardien n’avait pas encore touché le ballon quand Ludovic Obraniak a profité d’un appel de Lucas Orban pour expédier un missile du gauche sous le barre du but niçois (0-2, 59e).

Bordeaux double Nice

Un coup de massue pour le Gym qui a tout de même réagi en bénéficiant d’un penalty pour une poussette d’Orban, retenu pour la première fois en équipe d’Argentine cette semaine, sur Alexis Bosetti. Une chance que n’a pas manquée Dario Cvitanich, auteur de son septième but cette saison (1-2, 77e). Mais les hommes de Claude Puel n’ont pas réussi le come-back tant attendu. Et si Henri Saivet avait montré davantage de conviction dans le dernier geste (87e, 93e), Bordeaux serait reparti avec une victoire plus large.

Mais les Girondins se contentent évidemment de ce résultat qui confirme leur bonne série actuelle avec une troisième victoire consécutive et un quatrième match de rang sans défaites toutes compétitions confondues. Ce premier succès à l’extérieur cette saison permet aux hommes de Francis Gillot de dépasser les Niçois à la différence de buts (+2 contre 0) et de basculer dans la première partie de tableau (9e ex-aequo avec Guingamp) pour la première fois depuis fin août. De quoi préparer avec sérénité le déplacement à Limassol, jeudi en Ligue Europa, puis le derby de l’Atlantique face à Nantes dimanche prochain à Chaban-Delmas.

A lire aussi :

>>> Bosetti : « J’ai des tatouages de Médecin et Spaggiari »

>>> Nice : Bauthéac de retour

>>> Les ultras niçois boycottent le Parc

NC