RMC Sport

Bordeaux fait profil bas

-

- - -

Très discrets sur le marché des transferts, les Girondins comptent sur leur nouvel entraîneur, Francis Gillot, pour retrouver des couleurs. Mais le temps des grandes ambitions est révolu…

« On se fait ch… », avaient chambré les supporters bordelais la saison passée au stade Jacques Chaban-Delmas. Humiliant. L’indésirable Jean Tigana parti, Francis Gillot aux commandes aura comme principale mission de reconquérir un public en froid avec son équipe depuis plus d’un an et demi. En misant sur l’ex-entraîneur de Sochaux, épatant 5e la saison passée, Jean-Louis Triaud, le président aquitain, a privilégié l’enthousiasme : « Ayons un discours positif, annonce Francis Gillot. On doit avoir une philosophie de jeu et essayer de faire du spectacle pour les supporters. »
Pas question, en revanche, de fanfaronner. En difficulté lors des derniers mois sous les ordres de Laurent Blanc, les champions de France 2009, 7e du championnat la saison passée, sont restés la tête sous l’eau avec Jean Tigana. Il n’est donc plus question de parler de titre ni même de Ligue des champions. « Etre parmi les 5-6 premiers serait une bonne chose, assure Gillot. Mon ambition est de tirer le maximum de mes joueurs. Je ne sais pas si nous pouvons terminer dans le haut de tableau. Quatre clubs sont mieux armés que nous. On doit prendre un bon départ, avoir de la réussite. Je l’ai eu l’année dernière avec Sochaux… »

Gillot : « Pas prêt pour jouer le titre »

La folie des grandeurs est donc belle est bien finie du côté du Haillan. Alou Diarra et Fernando, deux cadres du groupe, sont partis. L’ancien Sochalien Maurice Belay, et l’ex-Nancéien Landry N’Guemo sont arrivés. Point commun ? Ils étaient tous les deux libres, donc gratuits. « On a perdu deux joueurs de haut calibre, constate Cédric Carrasso. On est reparti avec des ambitions un peu plus modestes. »
Avec Plasil comme nouveau capitaine, les Girondins veulent avancer sans se prendre la tête : « Le président n’a pas mis de pression et il a raison, se félicite Francis Gillot. C’est un groupe en devenir mais qui n’est pas prêt pour jouer le titre. » Résolument tourné vers l’attaque, le nouvel homme fort des Girondins a déjà redonné le sourire à ses joueurs. « A mon retour, j’ai vu des joueurs heureux et prendre du plaisir sur le terrain, note Carrasso. Ce n’était peut-être pas le cas la saison dernière… » Avec quatre victoires en six matches amicaux, la méthode Gillot est peut-être déjà payante.

La phrase

Cédric Carrasso : « On s’est pris la tête avec des histoires d’objectifs. On en parlera à partir de la 30e journée. Avant, ça ne sert rien. »

Le titre de l'encadré ici

N’Guemo, le lourd héritage|||

Le Camerounais Landry N’Guemo (25 ans), est face au premier grand défi de sa carrière. L’ancien milieu de terrain nancéien aura la lourde tâche de remplacer Alou Diarra, parti cet été à l’OM : « C’est une mission sûrement compliquée aux yeux des supporters, affirme l’ex-Lorrain (33 matches la saison passée – 2 buts). Ils ont perdu Alou Diarra. Mais on se doit de faire sans lui. Les derniers mois ont été durs pour Bordeaux. Il faut rebondir. »