RMC Sport

Bordeaux-Nantes: la saison de Ligue 1 lancée sans but et sans spectacle

Les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes se sont neutralisés dans un triste 0-0, en match d'ouverture de la saison 2020-2021 de la Ligue 1 ce vendredi. Les occasions ont été rares.

Une purge pour lancer la nouvelle saison... Après 166 jours de disette, la Ligue 1 a fait son retour sans spectacle. Le match d'ouverture entre les Girondins de Bordeaux et le FC Nantes s'est conclu ce vendredi soir sur le score de 0-0, avec un nombre d'occasions famélique devant un maximum de 5.000 spectateurs conformément aux consignes sanitaires.

>> Revivez le direct commenté de Bordeaux-Nantes

Le premier fait de jeu le plus intéressant dans ce derby de l'Atlantique a été cet accrochage entre l'expérimenté défenseur nantais Nicolas Pallois et le milieu bordelais novice Mehdi Zerkane, qui a abouti à l'exclusion directe de ce dernier (20e). Après recours à l'écran de contrôle de l'assistance vidéo, l'arbitre a sorti un carton rouge direct pour une semelle dangereuse. Jean-Louis Gasset, arrivé seulement onze jours auparavant à la tête de cette équipe bordelaise, pourra se satisfaire d'avoir vu son équipe résister en infériorité numérique.

Seconde période sans sel

Les Nantais de Christian Gourcuff, qui a dû faire face à plusieurs contaminations au Covid-19 dans son effectif durant la trêve, se sont montrés incapable d'emballer la rencontre et de profiter de leur avantage. Les Girondins ont été semblé être les plus à même de faire basculer la rencontre, à l'approche de la mi-temps avec Alban Lafont qui a dû se montrer vigilant (37e, 39e, 45e+2). La seconde période ne s'est pas plus emballée, même si le milieu espagnol Pedro Chirivella (ex-Liverpool) a tenté de donner l'avantage aux Canaris d'une belle frappe lointaine (52e).

Les Girondins de Bordeaux iront à Angers pour la prochaine journée, dimanche 30 août, tandis que le FC Nantes accueillera le Nîmes Olympique. Quant à la première journée de Ligue 1, la rencontre Dijon-Angers la poursuit samedi (17h) avant Losc-Rennes en prime-time (21h).

Julien Absalon