RMC Sport

Bordeaux-OL: malgré une bourde et des vendanges, Lyon se rapproche du podium

Longtemps mené, l'OL a renversé Bordeaux (1-2) grâce à Maxwel Cornet et Moussa Dembélé, samedi pour la 20e journée de Ligue 1, remontant à seulement quatre longueurs du podium provisoire avec cette troisième victoire sur ses quatre derniers déplacements en championnat.

La meilleure équipe est récompensée, mais elle a bien failli se saborder et a même fini par être chanceuse. L'Olympique Lyonnais a obtenu sa troisième victoire de l'année 2020 en allant s'imposer 2-1 sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, samedi pour la 20e journée de Ligue 1. Menés bêtement en première période sur une bourde de Joachim Andersen, Maxwel Cornet et Moussa Dembélé ont su insister pour arracher ce résultat et faire un bond (provisoire) de la 12e à la 5e place du classement.

Désormais embourbés dans une spirale de quatre revers consécutifs, les Girondins stagnent dans le ventre mou avec 26 points.

Andersen a ruiné la première période

Sans Jason Denayer et Lucas Tousart au coup d'envoi, l'OL démarre bien son match mais se saborde au terme du premier quart d'heure. Lancé dans la profondeur par Houssem Aouar, Moussa Dembélé est rattrapé in extremis par Pablo dans la surface. Le ballon revient toutefois dans les pieds de Maxwel Cornet qui, malgré un angle laissé grand ouvert par Benoît Costil, ne parvient pas à cadrer et voit son tir raser le poteau droit. Dominé et sevré depuis le coup d'envoi, Bordeaux semble alors déjà sur le point de craquer.

Sur la remise en jeu qui suit, les Girondins perdent d'ailleurs la possession après seulement deux passes. Dans une volonté de repartir proprement de derrière, Joachim Andersen est sollicité devant son rectangle. Mais il suffit d'un pressing de Nicolas De Préville pour que le Danois se retourne sur son contrôle de balle et veut servir Anthony Lopes en retrait. Problème: sa passe n'est pas assez appuyée, Jimmy Briand s'en empare et ouvre le score sur la première tentative bordelaise du match (15e). Cette bévue, les Girondins l'avaient anticipée. "On a vu des images, j'ai senti le coup", a raconté le buteur au micro de Canal+.

L'assistance vidéo sauve la victoire lyonnaise

L'erreur est d'autant plus cruelle pour les Lyonnais, car leur quarante-cinq premières minutes sont de bonne facture malgré une incapacité à faire trembler les filets. L'ambition d'être à l'initiative est bien présente, le jeu est varié, le jeune Maxence Caqueret rayonne dans ses mouvements dans le convaincant double pivot formé avec Thiago Mendes et les atouts offensifs multiplient les situations dangereuses (20e, 23e, 28e, 31e, 42e) et rentrent aux vestiaires avec onze tirs contre deux.

Le manque cruel de réussite, sans doute couplé à des lacunes footballistiques ne datant pas d'hier, finit toutefois par prendre fin en seconde période, lorsque Maxwel Cornet parvient à égaliser d'une frappe déviée par Youssouf Sabaly (50e). Le buteur se mue en passeur dans la foulée, en servant Moussa Dembélé pour doubler la mise (53e) et marquer son premier but en championnat depuis le 23 novembre.

Le renversement de situation réussi, l'Olympique Lyonnais poursuit sa maîtrise du match face des Girondins complètement éteints malgré les entrées offensives de la recrue Rémi Oudin, de Samuel Kalu et de Hwang Ui-jo. Et le retour de réussite se confirme définitivement à la 86e minute, lorsque l'assistance vidéo à l'arbitrage permet à Lyon de sauver sa victoire en refusant une égalisation de Laurent Koscielny pour un hors-jeu minime.

JA