RMC Sport

Bordeaux, opération rachat

-

- - -

Avec Jean Tigana aux manettes et un effectif quasiment inchangé, les Girondins veulent rebondir après une deuxième partie de championnat catastrophique la saison passée.

Les Bordelais vont devoir s’habituer aux semaines creuses. Pour la première fois depuis cinq ans, les Girondins sont privés de Coupe d’Europe. Finis l’hymne de la Ligue des champions et les confrontations face aux plus grandes formations européennes. Après deux saisons magnifiques couronnées par un titre de champion de France en 2009, l’ère Blanc s’est achevée par une inexplicable descente aux enfers et une 6e place au classement général.
« On a envie de se faire pardonner et de rattraper nos erreurs, assure Mathieu Chalmé. Tout le monde est dans un bon état d’esprit. Cette saison, c’est un Bordeaux revanchard. »
Jean-Louis Triaud a confié à Jean Tigana les commandes de la mission reconquête. Un entraîneur à poigne dont la philosophie de jeu se rapproche de celle du Président. « Ça se passe très bien avec lui, se réjouit l’arrière droit bordelais. Il a amené plus de rigueur et de discipline, deux choses que l’on avait un peu oubliées ces derniers temps. Et puis il aime le beau jeu, comme nous. »
L’ancien entraîneur de Lyon et de Monaco, avec qui il a été sacré champion de France en 1997, n’a pas tardé à imposer sa patte. Dès son premier entraînement au Haillan, il a tiré les oreilles aux premiers retardataires. Tigana a aussi mis en garde son groupe : « Je n’aime pas les joueurs qui sourient quand ils perdent. » Les voilà prévenus…

Blanc : «Bordeaux fera partie des favoris»

Pour retrouver les sommets, l’ancien international français devrait pouvoir s’appuyer sur un groupe quasiment inchangé, en dehors du départ de Marouane Chamakh pour Arsenal. Un effectif qui dispose donc toujours de belles individualités (Gourcuff, A. Diarra, Carrasso) et qui a suscité ce commentaire d’un certain Laurent Blanc : « Bordeaux fera partie des favoris du championnat de France de Ligue 1. Ils ont une expérience intéressante », a déclaré le sélectionneur des Bleus sur Canal+. « C’est vrai qu’il n’y a pas de recrue mais on a au moins la chance de tous se connaître », note Chalmé.
Retrouver le Top 5 national et la Coupe d’Europe la saison prochaine, tels sont les objectifs des Girondins. Très encourageantes lors des matches de préparation, les performances des Bordelais ont rassuré le nouvel homme fort du club au scapulaire, notamment le match nul contre la Roma (1-1) samedi lors du Tournoi de Paris : « J’ai essayé de garder l’équipe-type pendant 90 minutes, explique Jean Tigana. La bonne nouvelle, c’est que je n’ai pas eu de blessé. C’est bien avant le match contre Montpellier dimanche prochain. On manque encore de puissance et de percussion mais cela va venir avec le temps. »

Le titre de l'encadré ici

Le mercato bordelais : Conserver les cadres|||

Le souhait numéro un de Jean Tigana est de conserver ses meilleurs éléments. Après le départ de Marouane Chamakh pour Arsenal, le coach des Girondins verrait d’un mauvais œil les transferts de Yoann Gourcuff, convoité par Manchester City et l’OL, ou d’Alou Diarra. Courtisé par l’OM, ce dernier dispose pourtant d’une clause qui lui permet de quitter les Girondins à tout moment. Attirée par un défi à l’étranger, la sentinelle quittera-t-elle Bordeaux cet été ? Tout reste encore possible, même si le joueur affirme être « à 100% bordelais ». Du côté des arrivées, Jean Tigana espère encore la venue d’un renfort. « Mais si on prend un joueur, ce sera un jeune », affirme le coach aquitain qui envisage aussi de prêter deux ou trois jeunes.

AB