RMC Sport

Bordeaux: placé en septaine, Seri pas disponible pour Lille

Seule recrue bordelaise du mercato cet hiver, Jean-Michaël Seri ne sera pas disponible immédiatement pour les Girondins. Arrivant de Grande-Bretagne, le milieu de terrain prêté par Fulham doit observer une phase de septaine avant de rejoindre ses nouveaux coéquipiers.

Bordeaux recrute très peu ces derniers mois. Mais parvient à ramener des jolis noms en Ligue 1. Après la signature estivale de Hatem Ben Arfa, qui était libre après la fin de son contrat avec Valladolid, les Girondins ont obtenu cet hiver le prêt, sans option d’achat, de Jean-Michaël Seri en provenance de Fulham. Une arrivée en partie motivée par la gave blessure du milieu récupérateur Otavio, même si les deux hommes n’évoluent pas tout à fait au même poste.

Une recrue qui suscite un certain enthousiasme auprès des supporters girondins, mais ceux-ci vont devoir encore un peu patienter. Officiellement à Bordeaux depuis samedi, le milieu de terrain ivoirien doit observer une période de quarantaine de 7 jours, lui qui vient de Grande-Bretagne.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Un manque de rythme pour Seri?

L'ancien niçois a passé deux tests PCR, un à son départ de Londres, l'autre à son arrivée à Bordeaux, qui se sont tous les deux relevés négatifs. Malgré tout, Seri est contraint à l'isolement lors de cette septaine. Pas une bonne nouvelle pour Jean-Louis Gasset qui comptait rapidement remettre Seri dans le rythme lui qui n'a joué aucun match de Premier League cette saison, mais seulement des matchs de Coupe et avec la réserve des Cottagers. Il manquera ainsi la réception de Lille ce mercredi (19h) et probablement le déplacement à Brest ce dimanche (13h), sa septaine se terminant samedi prochain. Seri pourrait débuter mercredi prochain face à Toulouse en Coupe de France, un match pour lequel Toma Basic sera suspendu.

"J’attends de Jean-Michaël Seri qu’il remplace Otavio, a commenté Jean-Louis Gasset ce lundi. Je me languis de voir dans quel état physique il est, même si je sais que c’est un grand pro. Je sais que techniquement il n’aura rien perdu, car ça c’est inné. Mais il n’a pas joué depuis octobre. On va trouver une solution pour le faire transpirer sur son lieu de résidence. Il le faudra, car Bordeaux attend beaucoup de son nouveau milieu lors des quatre prochains mois.

MI avec Nicolas Paolorsi à Bordeaux