RMC Sport

Bordeaux : Saivet à la croisée des chemins

Henri Saivet

Henri Saivet - -

Auteur d’un dernier exercice réussi, Henri Saivet doit confirmer cette saison. Mais courtisé par le Genoa, le futur international sénégalais (22 ans) n’est pas encore certain de poursuivre l’aventure chez les Girondins de Bordeaux.

Henri Saivet n’aura pas mis longtemps à refaire parler de lui. Dès la 38e minute du Trophée des champions, face au PSG, l’ailier de poche girondin a ouvert son compteur but cette saison. Insuffisant pour empêcher la défaire bordelaise (1-2), mais une preuve de plus que le natif de Dakar sera, cette année encore, l’atout offensif numéro un de son équipe. Enfin, si tout va bien. Car au sortir de sa bonne saison 2012-2013, agrémentée de huit buts en Ligue 1, les intérêts se sont logiquement multipliés. Dernier en date, celui du Genoa, qui a même approché concrètement les Girondins de Bordeaux. « Ils nous ont demandé si on était ouvert à une vente d’Henri, c’est vrai », confie une source interne au club bordelais. Une offre de deux millions d’euros pourrait être formulée.

Sous contrat jusqu'en 2014, Saivet a aussi en mains une prolongation de contrat de trois ans. Mais, à l'entendre, il ne semble pas très pressé de la signer. « C’est en discussions. On a des gens assez compétents ici pour essayer de trouver la meilleure solution, confie-t-il. On est en train de travailler là-dessus. On verra, on n’est pas pressé. Des discussions avec le club, on en aura, la saison est encore longue. Je suis optimiste. On verra si le président veut faire un effort (rires) ! » La vente ou non d’Henri Saivet en dira d’ailleurs long sur les ambitions du club du président Triaud, engagé comme beaucoup d’autres dans un long processus de baisse de la masse salariale.

« Mon père était fan d’Alain Giresse »

Si l’incertitude entoure Saivet quant à son avenir au sein de son club formateur, ce n’est plus le cas concernant l’équipe nationale. International français dans toutes les catégories de jeunes, des moins de 16 ans aux Espoirs, il a choisi de répondre favorablement à la convocation d’Alain Giresse, le sélectionneur sénégalais. Pour le plus grand bonheur de sa famille.

« Mon père était fan d’Alain Giresse, avoue-t-il. C’était important pour moi de travailler avec lui et je pense qu’il peut m’apporter quelque chose en plus. La sélection sénégalaise, j’y pense depuis longtemps. Je n’avais jamais eu l’opportunité d’y aller et là c’est l’occasion. » Une occasion supplémentaire, aussi, de montrer encore un peu plus l’étendue de son talent. Premier rendez-vous face à la Zambie, le 14 août prochain à Saint-Leu (Val d'Oise).

A lire aussi :

>> Saivet va jouer avec le Sénégal

>> Bordeaux - Saivet, Sertic et Sané aux soins

>> Bordeaux - 600 supporters de Monaco attendus

Alexaindre Alain avec Olivier Schwarz