RMC Sport

Boufal, Valbuena, Grenier… les tops et flops de Lille-Lyon

Si Lille a logiquement battu Lyon (1-0) grâce à un but de Sofiane Boufal en clôture de la 27e journée de Ligue 1, on retiendra aussi le manque de sang-froid des Gones qui ont fini la rencontre à neuf.

TOPS

Boufal, comme d’habitude

C’est indiscutablement Monsieur Plus chez les Dogues. Remuant, disponible, il a eu quelques éclairs dont il a le secret. L’ancien Angevin a surtout été l’auteur du but de la victoire avec un peu de réussite, son coup franc excentré ne trouvant aucune tête. Avec 7 buts et 3 passes décisives, il est toujours aussi indispensable à l’équipe de Frédéric Antonetti.

Amadou, c’est du solide

Très belle prestation du milieu de terrain lillois. Toujours bien placé, il a grappillé 11 ballons aux Lyonnais. Une percée en solitaire fantastique en fin de rencontre (86e).

Lopes a limité la casse

Même si les Lillois ne se sont pas procurés 150 occasions, le portier lyonnais a une nouvelle fois été déterminant, notamment en première mi-temps sur une tête de Yassine Benzia (4e) et sur un tir croisé d’Eric Bauthéac (36e).

FLOPS

L’OL rate le coche pour le podium

Handicapé par les absences de Gonalons et Tolisso, l’Olympique Lyonnais a raté une belle occasion de monter sur la 3e marche du podium. Mais au vu de la physionomie de la rencontre, les hommes de Bruno Génésio n’ont pas de regrets à avoir. Ils ne méritaient vraiment pas de s’imposer dans le Nord.

Valbuena n’y était pas

Les matches se suivent et se ressemblent malheureusement pour le milieu de terrain des Bleus. Positionné derrière Alexandre Lacazette au coup d’envoi, il n’a jamais pesé, ni fait de différence. Quant à la complicité avec le buteur des Gones, elle frôle le néant. Après 68 minutes, Mathieu Valbuena n’avait trouvé que deux fois son partenaire...

Grenier et Jallet voient rouge

Dix jaunes, deux rouges, Benoît Bastien a eu la main chaude ce dimanche au stade Pierre-Mauroy. Hachée par des fautes à répétition et des protestations à rallonge notamment côté lyonnais, la rencontre s’est déroulée dans une atmosphère très tendue. Christophe Jallet et surtout Clément Grenier, auteur d’un coup de coude sur Florent Balmont, ont été justement expulsés. Le second, très nerveux, est sorti furieux de la pelouse.