RMC Sport

Boulogne, petit mais costaud

Déjà deux victoires en Ligue 1 pour l'USBCO.

Déjà deux victoires en Ligue 1 pour l'USBCO. - -

En signant son deuxième succès de rang à Saint-Etienne, le club boulonnais a démontré qu’il est loin d’être condamné à la Ligue 2 la saison prochaine.

Laurent Guyot n’avait pas imaginé un tel scénario. Balayé à Rennes pour ses débuts parmi l’élite (3-0), Boulogne-sur-Mer capitalise déjà six points. « Nous avions un tableau de marche avec six points en cinq matches. En trois journées, on y est déjà », se félicite l’entraîneur nordiste. Après une victoire au stade de la Libération contre Grenoble (2-1), l’USBC est allé gagner samedi soir à Saint-Etienne 1-0 grâce à une très bonne première mi-temps et un but de Cuvillier (37e). « On a fait preuve d’une très grosse solidarité, assure Matthieu Valverde, le gardien boulonnais. On a bien défendu. A Rennes, on n’y était pas du tout. On s’est bien repris contre Grenoble, et à Saint-Etienne, on avait une aussi grosse envie. On savait qu’il fallait être solidaire. »

L’état d’esprit, point fort du plus petit de budget de L1 ? Assurément. Même réduits à dix contre onze suite à l’expulsion de Guillaume Ducatel à la 70e minute, les Boulonnais ont fait preuve d’une très grande solidarité. Bien organisé, l’USBCO a terriblement gêné les assauts offensifs des joueurs stéphanois. Une application et une efficacité défensive redoutable qui sont autant d’atouts pour faire bien plus que de la figuration cette saison. En s’immisçant dans la première partie de tableau, Boulogne a montré qu’il n’était pas un faire valoir. Laurent Guyot : « On a tendance à faire des pronostics sur le palmarès, l’histoire ou les budgets, explique l’ex-Nantais. De ce point de vue, on ne partira jamais favori. Mais le football se joue à onze contre onze et nous, on mise là-dessus. On veut jouer notre chance à fond. » Auxerre, prochain adversaire de Boulogne samedi prochain, est prévenu.

La rédaction