RMC Sport

Brandao emploie la méthode Coué

Brandao

Brandao - -

Malgré un début de saison décevant et les sifflets répétés du Vélodrome, l’attaquant brésilien, qui n’a pas inscrit le moindre but en Ligue 1 cette saison, assure qu’il se sent parfaitement bien à l’OM.

Brandao a le sourire. Comme souvent. L’attaquant brésilien fait partie de ces gens qui positivent en toute circonstance. C’est donc avec une voix calme et décontractée qu’il évoque son début de saison à l’OM. « Je me sens bien, grâce à Dieu, lâche-t-il. Ça va. Je suis très heureux. Je sens que le public et les joueurs me soutiennent. Tout va très bien pour moi à Marseille. » Une forme d’idylle en quelque sorte. Sauf qu’en réalité, le tableau n’est pas si reluisant…
En manque d’efficacité et de temps de jeu, Brandao est régulièrement sifflé par le Vélodrome lors de ses apparitions. Une situation qui ne semble pas vraiment le préoccuper. « Je suis tranquille. Depuis mon arrivée, je n’ai jamais senti d’hostilité à mon égard, assure-t-il. Au contraire. Il n’y a aucun problème. C’est normal qu’il y ait de la pression dans un grand club comme Marseille. Je n’en souffre pas du tout. »

Malgré ses propos remplis d’assurance, l’ancien attaquant du Chakhtior Donetsk est en manque de confiance. En quatorze matches de L1, il n’a pas inscrit le moindre but cette saison. Ses deux réalisations en Ligue des champions (contre Chelsea et le Spartak Moscou) sauvent un peu les apparences. Mais le public phocéen attend beaucoup plus du géant auriverde. Pourtant, Brandao martèle que tout va pour le mieux. « Il ne me manque rien. Je suis serein, explique-t-il. Les buts vont revenir. Ça va m’aider. J’ai déjà marqué des buts importants en Ligue des champions. J’espère en faire de même en championnat. A ce moment là, ça ira de mieux en mieux. »

« Je n’ai jamais pensé à quitter le club »

En attendant, celui qui avait fait trembler les filets à 8 reprises la saison passée, conserve l’appui de Didier Deschamps. « Ça va très bien entre nous. On se parle beaucoup. Je ressens sa confiance. » Un soutien de poids qui permet à Brandao de garder la tête froide. Même en pleine tempête. « Je n’ai jamais pensé à quitter le club, jure-t-il. Je suis sous contrat jusqu’en 2013. Je me sens bien ici. Je travaille sereinement. Pour l’instant, je suis concentré sur ce que je fais. Je cherche à prendre du plaisir, à marquer plus de buts. J’espère finir la saison du mieux possible. »

L’OM en a besoin. En panne d’efficacité, les buteurs phocéens sont dangereusement aphones ces dernières semaines (trois buts en quatre matches). A l’image d’André-Pierre Gignac, décevant depuis son arrivée à Marseille l’été dernier. « C’est un très bon joueur, un mec sympa, plaide Brandao. Dès qu’il va commencer à marquer des buts, il va retrouver la confiance. Mais il n’y a pas de problème particulier avec lui. Je le trouve tranquille, comme moi. » Un peu trop peut-être…

Alexandre Jaquin