RMC Sport

Caen-OM: Nkoudou sort du lot

Georges-Kévin Nkoudou

Georges-Kévin Nkoudou - AFP

Avec Lassana Diarra, Georges-Kévin Nkoudou est la seule vraie satisfaction du recrutement estival de l’OM. La réussite de l’ancien Nantais n’éclipse pourtant pas les difficultés de son équipe, qui effectue un déplacement délicat à Caen dimanche (17h) pour le compte de la 21e journée de Ligue 1.

Pas facile pour Georges-Kévin Nkoudou de faire son autocritique. A tout juste 20 ans, l’ancien Nantais a pourtant réussi le pari de s’imposer dans le onze-type de l’OM, avec lequel il compte 11 titularisations en 14 apparitions en Ligue 1. L’ailier a aussi inscrit trois buts, soit un de plus qu’en 34 matches disputés depuis ses débuts avec le FCN, son club formateur. « C’est un joueur qui est devenu essentiel », soulignait, élogieux, son entraîneur Michel au mois de novembre.

Avec Lassana Diarra, « GKN » figure parmi les rares satisfactions d’un mercato estival globalement raté, à l’origine des mauvais résultats du club phocéen, 11e avant la 21e journée de L1. « Ce n’est pas que ça me gâche le plaisir mais je pense à l’équipe avant de penser à moi, avance l’intéressé. C’est vrai que je fais une bonne saison sur le plan individuel. J’essaie de montrer mes qualités et de faire tout ce que je peux pour que l’OM ait de bons résultats mais la période est difficile. »

Nkoudou : « A la fin du championnat, on sera en haut »

Avant d’aller à Caen dimanche après-midi, Nkoudou refuse pourtant de s’alarmer : « Je sais qu’on a une bonne équipe. A la fin du championnat, on sera en haut. » Sûr de lui, Nkoudou ne la joue pas profil bas lorsqu’on évoque le possible retour de Florian Thauvin, un concurrent direct à son poste. « Il était à l’OM avant. Donc si j’avais eu peur de cette concurrence, je ne serais pas venu dans ce club. S’il vient, c’est bien pour nous. S’il ne vient pas, c’est bien aussi. Je n’ai pas d’inquiétude sur ce sujet. »

Georges-Kévin n’a donc peur de rien, ni de personne. Et surtout pas de son pote Michy Batshuayi, qui l’allume ou l’oublie parfois sur le terrain, privilégiant l’option solo. « Il y a des moments où il pourrait me passer le ballon, sourit Nkoudou. Parfois, il me fait la remarque. Je comprends sa réaction, c’est un attaquant, il veut marquer des buts. Il y a parfois des disputes mais c’est normal. C’est plus facile pour nous de se parler sur le terrain car on s’entend bien en dehors. Si on a des choses à se dire, on se le dit sans hésitation. » Une autre preuve que l’ancien Nantais est vraiment chez lui à l’OM.

AB avec FG à Marseille