RMC Sport

Campos: "Le jour de mon arrivée à Monaco, Mbappé n’était pas heureux au club"

Interrogé par Sky Sports sur les travaux qu’il a su mener à terme, que ce soit à Lille ou à Monaco, le directeur sportif du LOSC, Luis Campos, est revenu sur les nombreux talents qu’il a dénichés en attaque, avec un mot pour chacun d'entre eux.

Le directeur sportif du LOSC, Luis Campos, est à l'origine des transferts ou éclosions de quelques pépites issues des clubs français où il a officié ces dernières années. Si l’on peut dire que Kylian Mbappé a explosé sous les ordres de Leonardo Jardim à Monaco, l’attaquant international du Paris Saint-Germain n’aurait peut-être pas connu cette trajectoire sans un coup de pouce de Luis Campos.

"Le jour de mon arrivée à Monaco, Kylian n’était pas heureux au club, raconte le directeur sportif de 55 ans à Sky Sports. Je me souviens d’avoir rencontré sa famille et la famille disait qu’il ne resterait pas. Il ne jouait pas, nous ne comprenions pas. Je l’ai donc regardé jouer pendant dix minutes et je pensais: 'C’est un joueur extraordinaire, il doit rester dans le club'. Je l’ai mis dans l’équipe B et au bout de deux mois, il a fait la différence. Il a vite eu besoin de faire partie de l’équipe première. Selon moi, il est le prochain meilleur joueur du monde." Kylian Mbappé possède également un point commun avec Nicolas Pepe.

Osimhen, comme un chat

"A mon avis, l’une des caractéristiques du joueur de premier plan, c’est qu’il aime le football. Je me souviens d’avoir travaillé avec Cristiano Ronaldo et Kylian Mbappé. Ils connaissent tout du football. Mbappe connaissait tous les résultats de la division 2 en France. Nicolas Pepe est comme ça. C’est un autre exemple de l’importance pour un joueur d’aimer le football. Après un match, il regarde à nouveau le match dans son intégralité deux fois, pour se rendre plus parfait."

Tout le talent de Luis Campos aura été de débusquer un nouvel attaquant de cette dimension, inconnu du grand public, lorsque l’Ivoirien a plié bagage. Sa dernière trouvaille, le Nigérian Osimhen, a déjà inscrit huit buts en onze matches, dont un contre Chelsea, en Ligue des champions. "Si tout se passe bien à la fin de la saison, il y aura un gros transfert pour lui car il est comme un chat. Vous savez, quand vous avez un chat et que vous lui donnez la balle. Il est incroyable. Dans les 20 derniers mètres, il attaque tous les ballons, tous les ballons. Comme un chat."

Luis Campos aurait plutôt le flair du chien truffier. Le Portugais a déniché certains des meilleurs talents en Europe: Anthony Martial, James Rodriguez, Fabinho, Bernardo Silva... La liste est longue, très longue. Et son travail dans le milieu du football loin d'être terminé.

QM