RMC Sport

Ce que l’on sait sur les possibles investisseurs à l’AS Saint-Etienne

Frédéric Paquet

Frédéric Paquet - AFP

En net regain de forme sur le plan sportif, Saint-Etienne pourrait bouger au sein de son organigramme. L’ASSE étudie en effet deux propositions d’investisseurs, dont une émane du marché financier européen.

Du neuf à l’AS Saint-Etienne? La conférence de presse du directeur général des Verts, Frédéric Paquet, mercredi avait laissé planer le doute sur l'existence de potentiels investisseurs entrant dans le capital de l'ASSE.

Des investisseurs, pas des repreneurs

Dans les faits, le club dispose d'au moins deux offres. Il s'agirait d'offres d'investisseurs, non de repreneurs à proprement parler qui rachèteraient de façon majoritaire les parts du club. L’heure n’est pas encore à la cession de la maison verte par Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. L'une de ces deux offres émane du marché financier européen. 

L’ASSE ne veut pas se précipiter

Dans les deux cas, il s'agirait d'un premier investissement venu de capitaux privés visant à mettre un pied dans le club avant de décider potentiellement d'élargir leur influence au point d'en devenir majoritaire. De son côté, l’ASSE, échaudée par l'exemple de Lille, ne veut pas se précipiter. Ainsi, tout comme les investisseurs intéressés ont fait un audit de la situation du club, le club se réserve le droit et le temps de jauger et la puissance comme la crédibilité financière de leur potentiels nouveaux associés.

Un audit attendu dans un mois

La Banque Lazard doit remettre d’ici un mois un audit détaillé des investisseurs pour une entrée dans le capital de l’ASSE afin de donner au club les éléments nécessaires en vue d’un choix sûr. L’ASSE est, il faut le rappeler, sur le plan financier une structure saine (donc pas dans l’urgence), elle reste sur sept bilans positifs financièrement (c’est le seul club de Ligue 1 à pouvoir se prévaloir d’une telle régularité).

L’arrivée d’investisseurs offrirait une surface financière évidente à l’ASSE visant à recruter des joueurs permettant d’avoir pour objectif le premier tiers du classement et sur la durée. De nouveaux investisseurs permettraient donc à l’ASSE de viser plus haut sportivement. Mais sur le plan purement financier, l’arrivée d’investisseur n’est pas vitale.

VIDEO - Le best-of du Grand Week-End Sport du samedi 14 avril

Timothée Maymon