RMC Sport

Ciani, la mauvaise passe

-

- - -

Très fébrile contre l’OM, le défenseur central bordelais symbolise les lacunes actuelles des Girondins.

Il est loin le temps où le défenseur bordelais était un postulant à l’équipe de France. Il y a un an, l’ancien Lorientais allait bientôt fêter sa seule et unique sélection avec les Bleus (contre l’Espagne le 3 mars, 1-0 au Stade de France). Cette époque semble aujourd’hui bien lointaine… Ce dimanche au Stade-Vélodrome, Michaël Ciani a encore perdu des points sous les yeux de Jean-Louis Gasset, l’adjoint de Laurent Blanc. Symbole d’une défense girondine fébrile, le natif de Clichy est impliqué sur les deux buts marseillais. D’abord en laissant filer le ballon sur le centre de Taiwo pour Gignac (23e), et surtout après une énorme mésentente avec Fernando, dont profitera Mathieu Valbuena pour adresser un caviar à Brandao (45e+2). « C’est un but vidéo gag, soupire Jean Tigana. Je n’ai rien compris. Ils sont quatre et il n’y en a aucun qui parle, ou alors pas assez fort. C’est surprenant. »
Peu à son avantage durant la première partie de saison, la mauvaise passe de Ciani semble donc se poursuivre en début d’année 2011. Alors que les Girondins accueilleront Nice lors de la prochaine journée de championnat, Jean Tigana ne veut pourtant pas baisser les bras : « On va continuer à avancer. Ce n’est pas moi qui vais lâcher. Mon cœur me lâchera peut-être avant, mais pas moi…»