RMC Sport

Coupet : « Le mal-être lyonnais »

Grégory Coupet

Grégory Coupet - -

L’OL (6e) s’apprête à recevoir le PSG (1er), ce samedi, pour le compte de la 25e journée de L1. L’ancien portier Grégory Coupet fait le point sur ses deux anciennes équipes, et évoque le réveil de Saint-Etienne, qui est passé devant ses rivaux lyonnais au classement…

Le choc entre l’OL et le PSG est aussi une opposition de style…

Oui, il y a un coach à la française avec Rémi Garde et à l’Italienne avec Ancelotti. Sur le plan tactique, physique et individuel, ça va être un match très intéressant à suivre. Puis, il y a deux gardiens de qualité. Hugo Lloris est au plus haut niveau depuis un bon moment, il est très régulier. Sirigu a su gérer son transfert d’un pays à un autre. Il fait beaucoup d’effort, puisqu’il parle déjà français couramment. Et il est très performant et très athlétique. Il va très vite au sol. On est en présence de deux gardiens très forts sur leur ligne.

Sur la fin du championnat, l’OL est-il capable de rivaliser avec le PSG ?

Le PSG est en train de s’éloigner. Il joue la première place, et Lyon le podium. Avec Saint-Etienne qui est 4e, la bagarre va être féroce. Je suis également très inquiet par rapport aux déclarations de Lloris, après la défaite face à Bordeaux dimanche dernier (1-0, ndlr) qui a dit que trop d’individualités n’étaient pas à leur niveau. Pour qu’il prenne la parole de manière aussi incisive, c’est qu’il y a un mal-être lyonnais. Et puis, il y a la rumeur par rapport à Kim Källström qui pourrait partir au Rubin Kazan... Il y a pas mal de remue-ménage à Lyon, et ils ont besoin de sérénité pour aborder cette fin de championnat.

Paris est leader, mais ne séduit pas. Comment l’expliquez-vous ?

C’est un club en reconstruction avec une équipe en construction dans un nouveau système tactique. On sait que dans une équipe, des automatismes doivent exister entre les joueurs. Et ce n’est pas trop le cas en ce moment, donc ils compensent avec leurs qualités individuelles. C’est grâce à ça qu’ils s’en sortent. Mais je dirai que Paris est bien placé pour être champion.

Saint-Etienne est passé devant Lyon au classement. Que cela représente-t-il pour les Verts (Coupet a été formé à l’ASSE) ?

C’est tout un symbole. Lyon avait l’habitude d’être devant tout le monde et là, Saint-Etienne se permet d’être devant eux. Mais le plus difficile commence pour « Sainté ». Je connais un peu la région, et je sais qu’il doit y avoir une euphorie un peu folle. C’est donc maintenant que Christophe Galtier, le coach de l’ASSE, va devoir canaliser cette fougue, et éviter que tout le monde s’emballe trop. Déjà que Lyon n’est pas sur le podium actuellement, ils sont en plus derrière Saint-Etienne. C’est la double peine !