RMC Sport

Courbis: «Gignac ? La suite de ce qui se passe depuis plusieurs mois»

Rolland Courbis

Rolland Courbis - -

Pour s’être accroché avec Didier Deschamps, André-Pierre Gignac a été carté du groupe professionnel de l’Olympique de Marseille jusqu’à mardi. Selon Rolland Courbis, membre de la Dream Team RMC, on pouvait s’attendre à cet événement. Cependant, il aurait pu être évité avec un meilleur management : « A l’image de l’équipe, ce qui s’est passé avec André-Pierre Gignac, c’est un peu la suite de ce qui se passe depuis plusieurs mois dans un relationnel avec un joueur qui a du mal à s’imposer. Il faut essayer de se mettre à sa place. Le gars, il a envie de s’imposer, il a en travers de la gorge le fait d’être allé à Fulham et de finalement revenir parce que l’OM n’avait pas trouvé de solution à son transfert. Ce n’est pas facile à avaler. Si je suis à la place de Gignac hier, bien sûr que s’accrocher avec l’entraîneur avec virulence il ne doit pas le faire. Et de ce fait Didier Deschamps est dans l’obligation de le sanctionner. Mais il y a aussi le pourquoi cela se fait : un garçon comme Gignac, après le match contre Montpellier et compte tenu de son entrée en jeu satisfaisante, il peut espérer être titulaire contre l’Olympiakos en Ligue des Champions. On me dit ensuite que Djimi Traoré et Charles Kaboré ont été mis au courant de leur titularisation la veille du match, à un poste qui n’est pas le leur pour pouvoir bien se préparer. André-Pierre Gignac a été mis au courant de sa non-titularisation trois heures avant le match, et cela me surprend de voir qu'un entraîneur annonce sa composition d'équipe si peu de temps avant un match aussi important. Mais André-Pierre Gignac aurait pu peut-être aussi être mis au courant la veille, comme les autres, afin d'éviter ce clash, non ? »