RMC Sport

Covid-19: Quatre Nantais vont manquer la reprise de Ligue 1

EXCLU RMC SPORT - interrogé ce jeudi sur la gestion des cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif, Chrsitian Gourcuff a confirmé que quatre Nantais allaient manquer la reprise du championnat.

A plus de deux semaines de l'ouverture de la saison du FC Nantes face aux Girondins de Bordeaux, Christian Gourcuff sait déjà qu'il va devoir faire sans une bonne partie de son effectif. "Nous avons Denis Petric qui est négatif mais avec des symptômes grippaux qui laissent entendre qu’il est touché par le virus et des joueurs asymptomatiques donc positifs mais sans signe de la maladie comme Ludovic Blas et Randal Kolo-muani. Leur retour dans le groupe ne sera possible que lorsqu’ils auront deux tests négatifs consécutifs et ensuite ils auront des examens cardiaques poussés, explique Christian Gourcuff. Leur retour avec les délais de réathlétisation n’est pas pour tout de suite. Il est acté que ces trois joueurs et Marcus Coco ne pourront sans doute pas réintégrer le groupe avant la reprise. Ce qui s’est passé chez nous ça peut se reproduire dans n’importe quel club dans quelques semaines en cours de compétition."

Sauf que pour l'instant, tous les clubs n'appliquent pas encore le même protocole médical et qu'à deux semaines de la reprise de la compétition, l'incertitude règne dans ce domaine, non seulement entre clubs français, mais même entre la fédération et l'UEFA. "Il faut quelque chose qui soit uniforme. Si les clubs ne testent pas il n’y aura pas de cas positifs. Nous on a des joueurs asymptomatiques. S’ils n’avaient pas été testé ils auraient continué à s’entraîner dans le groupe. Le joueur positif doit être mis en quarantaine c’est une évidence. Nous les joueurs ont été isolés tout de suite et le reste du groupe a été testé négatif. Je pense que c’était la bonne formule. On ne peut pas arrêter tout parce qu’on a un joueur positif sinon on arrête le foot en attendant que cette pandémie cesse ce qui mettra un certain temps à mon avis."

Gourcuff: "Depuis mars de toutes manières tout est biaisé comme le classement qui ne correspond pas à grand-chose"

Les mesures mises en place au FC Nantes sont d'ailleurs assez draconiennes. "Depuis les premiers cas positifs on a été sensibilisés encore plus. Les mesures sont drastiques, les précautions, dont le masque, sont prises. Les joueurs ne prennent plus de douches et n’ont plus accès aux vestiaires. Ils ne prennent plus leur repas au club. On a un fonctionnement minimum, même à l’entraînement ou on essaye de limiter toutes les situations de contacts, de proximité en tous cas. Ce qui est encourageant c’est qu’on a aucun nouveau cas positif. C’est encourageant, maintenant il ne faudrait pas se faire contaminer par l’extérieur. C’est un contexte très particulier et une ambiance car forcément cette situation agit sur la concentration des joueurs, sur leurs préoccupations avec beaucoup d’interrogations. On essaye de faire les choses avec beaucoup de bon sens mais c’est forcément pénalisant. Quand le joueur est à l’extérieur c’est de sa responsabilité mais ils ont été bien sensibilisés et je pense que maintenant ils réduisent les contacts."

De quoi envisager un championnat qui se déroule dans de bonnes conditions? Pas sûr. "Depuis mars de toutes manières tout est biaisé comme le classement qui ne correspond pas à grand-chose, qui est juste une décision administrative et qui ne correspond pas à une éthique sportive, reconnaît Christian Gourcuff. La situation montre bien que ça n’aurait pas été pire au mois de mai à la reprise comme on fait les Allemands avec des mesures très strictes qu’on aurait pu appliquer. Tout est biaisé et indépendamment de la préparation des interrogations se posent sur la poursuite de la saison et la façon dont ça va se dérouler."

Pierre-Yves Leroux