RMC Sport

Danic, Ounas, Contento : les tops et les flops de Bordeaux-Bastia

-

- - AFP

Pour la première d’Ulrich Ramé sur le banc, des Bordelais trop prudents se sont contentés d’un nul face à Bastia (1-1), ce dimanche, dans un Matmut Atlantique loin d’être conquis.

TOPS

Adam Ounas

Aussi vif qu’habile balle au pied, le milieu offensif a semé le troublé dans l’arrière garde bastiaise. Emmené au sol par Mathieu Peybernes, il aurait d’ailleurs pu obtenir un penalty en fin de première période (44e). La pépite de 19 ans a également démontré sa grande qualité de centre… quand il prend le temps de lever la tête.

Jérôme Prior

Pour sa première apparition depuis sa mise à l’écart à la suite de son altercation avec Ludovic Sané, Jérôme Prior a rappelé qu’il en avait dans les gants. De bonnes relances, de la présence sur les centres, deux énormes parades devant Floyd Ayité (66e et 84e) au crédit du gardien de 20 ans. Seul un but d’Axel Ngando (84e) sur lequel il ne peut rien, entache sa prestation.

Gaël Danic

Le milieu offensif s’est montré d’une précision redoutable pour servir ses coéquipiers. L’ancien Lyonnais a distillé plusieurs merveilles d’ouvertures et de centres. Si Floyd Ayité n’a jamais su en profiter (66e et 84e), Axel Ngando ne s’est pas fait prier (84e).

Axel Ngando

Rentré à la place de Florian Marange à la 66e minute de jeu, le milieu de terrain a marqué de la tête moins de 20 minutes plus tard en se défaisant avec brio du marquage de Diego Contento (84e).

FLOPS

La timidité bordelaise

Pour la première d’Ulrich Ramé sur le banc, les Girondins se sont essentiellement appliqués à rester bien en place. Un léger surplus d’entrain en seconde période a offert un brin de spectacle aux spectateurs du Matmut Atlantique, loin d’être convaincus, en témoigne leurs sifflets au coup de sifflet final.

Diego Contento

Il bien ouvert la marque d’une volée rasante des 30 mètres en fin de rencontre (82e) mais avant et après sa fulgurance, le latéral gauche s’est montré coupable de relâchement avec deux grosses fautes de marquage. Sur la première, Prior l’a sauvé. Sur la seconde, Ngando l’a puni.

Floyd Ayité

Deux belles occasions manquées de la part du Togolais lui valent sa place dans les flops. Servi à chaque fois avec une grande justesse par Gaël Danic, Ayité a manqué de lucidité pour tromper Jérôme Prior.

la rédaction