RMC Sport

De Vita : « La fin du cauchemar »

-

- - -

Cinq mois de prison ferme avaient été requis par le ministère public à l'encontre d’un supporter de Nice et un supporter de Saint-Etienne, dans l'affaire des violences à l'Allianz Riviera, le 24 novembre, avant le match entre le Gym et les Verts. Finalement, les deux Ultras ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis et deux ans d'interdiction de stade. Une peine satisfaisante pour Maitre Franck De Vita, avocat de Maxime, le seul supporter niçois jugé et placé en détention provisoire depuis le 5 décembre : « C’est la fin du cauchemar pour ce jeune homme qui n’aurait sûrement pas fait de la prison s’il n’y avait pas eu ce contexte footballistique et médiatique. Le faire sortir c’était bien l’essentiel et c’était la volonté de la défense. Sa famille va le récupérer, sa compagne, ses amis, les supporters aussi qui sont venus le soutenir. La justice est passée et la décision rendue est une décision qui satisfait les intérêts de toutes les parties au procès pénal et je ne peux que m’en réjouir. »

La rédaction