RMC Sport

Des supporters parisiens attaquent le Stade Rennais

-

- - -

Des supporters parisiens dont les billets pour Rennes-PSG de samedi (21h) ont été annulés ont l’intention de déposer plainte contre le club rennais. Ce dernier aurait employé une méthode illégale. Explications.

Le bras de fer continue entre le PSG et certains de ses supporters. Et cette fois, c’est le Stade Rennais qui en fait les frais. Près de 300 personnes issues de l'Ile de France qui avaient acheté par internet des billets pour Rennes-PSG, du samedi 4 février (21h), ont reçu en date du 1er février un mail du club rennais leurs indiquant que leur billet était annulé, qu'ils ne peuvent donc plus se déplacer et qu'ils seront remboursés. La raison de ce rétropédalage : le club breton a reçu instruction le 28 janvier du préfet d'Ille-et-Vilaine d'annuler ces billets pour éviter tout incident samedi au stade de la Route de Lorient.

Cette démarche n’a pas été du goût de ces supporters du PSG. Une centaine de personnes concernées par cette annulation ont envoyé un courrier au club rennais leurs indiquant qu'ils allaient porter plainte, ce jeudi, contre lui devant le tribunal tant sur le plan civil que pénal. Ils ont même mandaté deux avocats pour mener la procédure.

Rupture contractuelle et discrimination

La plainte porte sur deux points précis : une rupture contractuelle (par rapport à l'achat du billet) et la discrimination. Le code pénal prévoit en effet que le fait de refuser la fourniture d'un bien à une personne en raison de son origine (ici Paris et l’Ile de France) est passible de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amendes.

La démarche du Stade Rennais téléguidée donc par le Ministère de l'Intérieur est d'autant plus illégale que, selon nos informations, les identifications des personnes ayant acheté ces billets par internet ont été effectuées grâce aux adresses IP des supporters. Ce qui est une violation de la loi. A noter que, selon le site officiel du club, le PSG organise un déplacement officiel de supporters pour ce déplacement à Rennes. Près de 1000 policiers seront mobilisés pour ce match.