RMC Sport

Deschamps dans l’expectative

-

- - -

Déçu après la fade prestation de son équipe contre Valenciennes (2-2) samedi soir, l’entraîneur olympien laisse toujours planer le doute sur son avenir.

Ce n’était pas le Didier Deschamps des grands soirs samedi, après le résultat nul et décevant de son équipe face à Valenciennes (2-2). Après un soupir, le premier mot prononcé par le coach phocéen fut « laborieux ». « On espérait finir par une victoire pour notre dernier match au Vélodrome, enchaîna-t-il. Mais on assure la deuxième place. C’est une très bonne chose. » Alors que son équipe n’aura plus rien à jouer dans une semaine sur la pelouse du Stade Malherbe de Caen, la deuxième place finale étant assurée, l’heure des bilans a sonné pour le coach phocéen qui achève sa deuxième saison à l’OM.

Sans un brin d’enthousiasme, l’intéressé se montre néanmoins satisfait : « On a atteint nos deux objectifs de la saison : se qualifier directement pour la Ligue des champions et atteindre les 8e de finale dans cette compétition. Il ne nous a pas manqué grand-chose face au finaliste, Manchester United. Nous avons aussi remporté le Trophée des champions (face au PSG, ndlr) et une deuxième Coupe de la Ligue (face à Montpellier). On peut toujours faire mieux, mais je pense que les supporters ne seront pas mécontents s’ils ne connaissent que des saisons comme celle-là. Bien au contraire. » Avant de dire au revoir à Taye Taiwo, en partance pour le Milan AC, le public phocéen avait pourtant « remercié » ses joueurs par des sifflets…

Deschamps : « Prendre le temps de bien réfléchir »

Cette énième mauvaise note peut-elle donner envie au coach marseillais de changer d’air ? Sous contrat jusqu’en juin 2012, Didier Deschamps dispose – jusqu’au 15 juin – d’une clause libératoire fixée à 3 millions d’euros. Si l’intéressé, agacé, a botté en touche la semaine passée au sujet de son avenir, le doute est toujours permis. Interrogé samedi sur les progrès à réaliser en vue de la saison prochaine, Didier Deschamps, conscient des moyens financiers très limités pour recruter, a lâché : « Il faudra prendre le temps de bien réfléchir. Et savoir avec quoi et comment on peut améliorer cet effectif. » Les prochaines réunions entre le technicien phocéen et son président, Jean-Claude Dassier, pourraient s’avérer décisives.