RMC Sport

Deschamps remercie le Sénégal

Souleymane Diawara

Souleymane Diawara - -

Après l’élimination des Lions, Souleymane Diawara va quitter la CAN pour regagner Marseille en début de semaine prochaine. Un retour inespéré pour l’entraîneur de l’OM qui doit depuis peu composer avec la blessure de Stéphane Mbia.

L’autorité de Didier Deschamps dépasserait-elle les frontières françaises ? Il y a trois semaines, l’entraîneur de l’OM avait exhorté ses joueurs sélectionnés pour la Coupe d’Afrique des Nations à ne pas s’attarder au Gabon et en Guinée Equatoriale. « Je leur ai demandé qu’ils se fassent éliminer très rapidement, glissait-t-il dans un sourire. S’ils sont virés après les matchs de poule, c’est très bien ! » Un message teinté d’humour que Souleymane Diawara a parfaitement reçu. Après seulement deux matches, le défenseur du Sénégal a déjà fait une croix sur la suite de la compétition. Une défaite face à la Zambie (2-1) et une humiliation contre la Guinée Equatoriale (2-1) ont précipité la chute des Lions.

Un séisme pour Dakar. Une excellente nouvelle pour Marseille. A priori, « Souley » devrait regagner les Bouches-du-Rhône en début de semaine prochaine. Le temps d’essayer de sauver l’honneur de la nation, dimanche, devant la Libye. Une rencontre pour du beurre que le roc de l’OM devrait débuter. En espérant éviter une blessure de dernière minute. Car Deschamps compte beaucoup sur son retour. Encore plus depuis la rechute de Stéphane Mbia. L’international camerounais, touché à la cuisse, sera éloigné des terrains durant un bon mois. « Il a une blessure musculaire qui n’est pas anodine, a regretté DD. C’est un joueur important par rapport à sa qualité. Avec N’Koulou, ça marchait bien en charnière centrale. »

De retour face à l’OL

Pour le déplacement à Rennes, dimanche (21h) lors de la 21e journée de Ligue 1, le coach phocéen sera contraint de mettre en place une charnière expérimentale avec Rod Fanni. « Il préfère le poste de latéral droit mais pour son tout premier match à l’OM, il avait joué dans l’axe car on était dépeuplé, rappelle Deschamps. La polyvalence sert aussi ça. » Mais dès la rencontre suivante, mercredi (20h50) face à Nice en demi-finale de la Coupe de la Ligue, il devrait pouvoir s’appuyer sur Diawara. Un come-back anticipé qui tombe à pic alors que se profile également un choc face à Lyon, le 5 février.

Alexandre Jaquin