RMC Sport

Di Meco : « L’OM, ça va très mal »

Eric Di Méco

Eric Di Méco - -

Neuvième de Ligue 1, l’OM est dans une passe difficile. Du retour d’Albert Emon à de possibles nouveaux investisseurs : Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport, revient sur ce qui pourrait remettre le club marseillais sur pied.

Ancien entraîneur de l’OM (2001-2002 puis 2006-2007), Albert Emon revient à l’OM. En tant qu’entraîneur adjoint de José Anigo cette fois. Une nomination qui laisse sceptique Eric Di Meco.

« Si l’arrivée d’Albert Emon à l’OM, pouvait donner un peu de fluide à tous nos joueurs de couloirs, ça serait vraiment bien ! S’il pouvait donner un peu de ses qualités de centre, ça serait énorme. C’était un très bon joueur. D’après ce que j’ai compris, José Anigo a besoin d’un coup de main car il est sidéré par la mentalité de son vestiaire, indique le membre de la Dream Team RMC Sport. Il a pris quelqu’un pour le soulager et l’aider. Il ne doit pas avoir beaucoup de relais pour pouvoir parler de la technique. Il avait peut-être besoin de quelqu’un de plus posé que lui pour s’occuper du vestiaire. J’essaie de trouver une explication rationnelle par rapport au retour d’Albert Emon à l’OM, mais j’ai du mal à en trouver. J’espère en tout cas que son arrivée marquera un tournant positif pour le club qui en a bien besoin. » 

De nouveaux actionnaires à l'OM ?

Agacé par les méthodes de certains supporters olympiens, Eric Di Meco rappelle tout ce qu’a apporté la famille Louis-Dreyfus à l’OM. Mais admet qu’un nouvel actionnaire majoritaire plus ambitieux semble être la solution pour relancer le club phocéen.

 « Je pense qu’il faudrait peut-être que les Marseillais remercient Margarita et Robert Louis-Dreyfus pour tout ce qu’ils ont déjà fait pour l’OM. Aujourd’hui, la meilleure chose que pourrait faire les Marseillais, ce serait d’arrêter de râler et de tout simplement remercier ces gens-là. Peut-être que part ces remerciements, on pourrait leur demander s’ils peuvent aider à retrouver des repreneurs qui ont de l’ambition pour le club et qui peuvent le financer. Mais si le club veut avoir des jours meilleurs, il va peut-être falloir adopter une nouvelle stratégie et chercher autres choses. Parce que là ça va mal, très mal. »

>>> Emon au chevet d’Anigo et de l’OM

>>> Benarbia : « L’OM a été très faible »

>>> Diouf défend les joueurs de l’OM

La rédaction