RMC Sport

Di Meco : « PSG-OM, ça permettra toujours aux supporters de se chambrer »

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le PSG reçoit l’OM ce dimanche (21h) pour un choc toujours attendu mais qui met plus que jamais en avant les disparités entre les deux clubs. De quoi minimiser l’intérêt de cette rencontre ? Éric Di Meco et Luis Fernandez donnent leur avis.

Dix-huit points. Voilà ce qui sépare le PSG, leader de Ligue 1, l’Olympique de Marseille, cinquième. Si les deux grands rivaux n’évoluent pas dans la même sphère cette saison en championnat, ce match reste important à plus d’un titre. « C’est toujours le gros match, même s’il y a de l’écart, explique Eric Di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport. Il y a eu de l’écart dans l’autre sens à une époque et, pourtant, ça a toujours été un match attendu. Selon moi, c’est toujours la plus grosse affiche du championnat. Les audiences en témoignent puisque, chaque année, c’est la meilleure audience TV des matchs de Ligue 1. Je pense que ce sera encore le cas ce week-end.

Pour moi, il n’y a pas de contestation possible. Même si l’écart est conséquent d’un point de vue comptable et financier entre les deux équipes, ces matches-là restent serrés. Une équipe n’a pas mis de "rouste" à l’autre. Et finalement, ce n’est pas plus mal qu’il y ait un peu moins de rivalité qu’à l’époque. D’autant que chaque supporter parisien connait des Marseillais dans son entourage, et vice versa. Et les joueurs du PSG, même s’ils ont d’autres ambitions dans ce championnat, savent ce que représente ce match-là, notamment pour les supporters. Quoi qu’il arrive, ça permet aussi aux supporters de chambrer leurs potes qui supportent l’autre club. Et ça sera toujours le cas. »

Fernandez : « Les joueurs n

« Le problème, c’est qu’aujourd’hui c’est le match le plus attendu de l’année … mais seulement en France, nuance Luis Fernandez. Barça-Real par exemple, c’est planétaire ! Paris-Marseille, ça ne reste qu’entre nous, ça reste en France. Ça n’a pas plus de résonnance que ça à l’étranger. Et à l’heure actuelle, les joueurs des deux clubs n’ont plus la même culture de la rivalité d’antan. Même si Marseille vient à Paris avec une motivation décuplée puisqu’on les annonce battus d’avance, sur le terrain, il n’y a que Matuidi qui connait l’histoire et la rivalité des deux clubs. »

A lire aussi :

>> Thiago Motta : « Je ne suis pas un simulateur »

>> PSG-OM : ils l’ont vécu, ils le racontent

>> PSG-OM : toutes les infos

Eric Di Meco et Luis Fernandez