RMC Sport

Dijon-Amiens: insultes racistes, interruption du match… le récit choc de Prince Gouano

Cible d’insultes racistes lors du match de la 32eme journée de Ligue 1 Dijon-Amiens, le capitaine de l’ASC Prince-Désir Gouano a été à l’origine de l’interruption de la rencontre durant sept minutes. Il a raconté sa triste soirée sur l’antenne de RMC Sport.

Ce qu’il s’est passé la 78e minute de Dijon-Amiens

"Il y avait une action pour Dijon qui a été stoppée par moi-même. J’étais dos à la tribune, j’ai entendu des bruits de singes. Dans un premier temps, je me suis dit que ce n’était pas vrai, que ça ne pouvait pas exister. Donc je me suis retourné pour regarder d’où venait ce bruit, et si il était dans ma direction. C'était le cas. J’ai essayé de laisser une seconde chance au monsieur. Il a continué avec ces bruitages. A partir de là, j’ai pris la décision d’arrêter de jouer. Je ne pouvais pas continuer dans ces conditions. Avec l’accord de l’arbitre, on a décidé d’interrompre le match parce que c’était inadmissible. Il fallait marquer le coup. Je ne pouvais pas faire abstraction de tout ça, entendre et encaisser sans rien faire. Après, le match a repris son cours. Il y a aussi eu un message qui a été transmis au public présent au stade."

L’auteur des insultes

"J’ai vu la personne. Elle a été identifiée. Sur le coup, l’équipe de Dijon, les stadiers ont fait vraiment un bon travail parce que ça s’est passé très rapidement. Sur l’action qui suivait, j’ai essayé de regarder si la personne était toujours là mais elle avait disparu. Elle avait déjà été évacuée (le supporter a été interpellé, ndlr)."

La solidarité des Dijonnais

"Il y a eu de la solidarité de la part du capitaine (Wesley Lautoa) mais aussi de Tavares. Il n’y a pas que les joueurs d’Amiens et moi qui sommes concernés par ça. C’est tout le monde. Ce n’est pas seulement pour la couleur noire mais pour tous ceux qui sont victimes de racisme. Je n’ai pas fait ça pour mon cas personnel mais pour stopper l’hémorragie. On est au 21eme siècle, on doit faire preuve de plus de compassion, plus d’amour envers l’autre. On vient au stade pour passer des bons moments en famille, avec ses enfants. Si les gens veulent voir des animaux, qu’ils aillent au zoo. Moi je dis non à tout ça."

La réaction rapide de la LFP

"L’arbitre m’a posé la question: si j’avais demandé l’arrêt du match, l’arbitre l’aurait arrêté. La LFP est prête (pour interrompre définitivement un match). Après avoir pris la douche, il y a eu un communiqué de la LFP pour nous soutenir. Ils ont très bien agi. J’espère que les mesures seront prises en fonction de la circonstance du problème."

Une triste première pour Gouano

"C’est une première, j’ai beaucoup bougé, j’ai joué dans énormément de pays. Il fallait que je rentre en France pour voir ça… C’est pour ça qu'au départ, je n’y croyais pas. J’ai joué en Turquie, en Angleterre… Je n’ai jamais vécu ça."

AB avec LD à Dijon