RMC Sport

Djibril Cissé : « Je retrouve mon meilleur niveau »

-

- - -

L’attaquant de l’Olympique de Marseille à marqué deux buts contre Valenciennes (3-1), et quatre fois en 2008 toutes compétitions confondues. De quoi espérer retrouver toute sa place chez les Bleus à l’Euro.

Djibril, quel caractère ! Il en faut beaucoup pour vous décourager…
Je m’énerve vite mais je ne suis pas rancunier. Vous avez vos opinions, j’ai les miennes. Il n’y a pas lieu de s’énerver, vous avez été un grand joueur, vous savez ce que c’est. De temps en temps, ça me fait mal d’entendre des propos comme ça, mais il faut se calmer, analyser les choses, et essayer de changer les opinions.

Comment vous motivez-vous quand vous savez que l’absence de Mamadou Niang est une chance pour revenir au meilleur niveau ?
J’essaie de ne pas trop me mettre de pression. J’ai des objectifs de fin de saison dont celui de participer à l’Euro avec l’équipe de France. Si je veux que ça arrive, il faut que je fasse de bonnes prestations en club. Je ne stresse pas, je suis relax.

Vous semblez avoir retrouvez une bonne condition physique, notamment en terme de vitesse depuis quelques temps…
Ça s’est encore plus vu ce soir sur des accélérations notamment, j’étais vraiment bien, mieux même qu’au match précédent. Contre Valenciennes, ça a payé. Il me manque toujours une frappe de loin. Ça va venir.

On parle de l’arrivée de Vagner Love, l’attaquant brésilien du CSKA Moscou. Comment le percevez-vous ? Une menace ? Un apport ?
Un apport bien sûr ! Tout seul ou même à deux, le temps que Mamadou revienne de la CAN, on n’y arrivera pas. Il faut un attaquant, et meilleur il sera, meilleur ce sera pour nous, parce qu’on sera obligé de se bouger un peu plus si on veut une place de titulaire.

D’autant qu’Eric Gerets ne dispose pas d’un banc très fourni…
C’est vrai qu’il est restreint à une quinzaine de joueurs. Ce serait bien de recruter au moins un attaquant. Je dis bien au moins…

Vous êtes 10e avec 28 points, et à 8 points de la Ligue des Champions. Comment voyez-vous la suite du championnat ?
Si on arrive à enchainer une série de quatre, cinq bons résultats, on recollera vite au trio de tête.

La rédaction - Lionel Dian-After Foot (J. Sillon)