RMC Sport

Drame de Furiani : Colère du collectif des victimes du 5 mai

-

- - -

Le Collectif des victimes du 5 mai a exprimé ce vendredi matin un sentiment d'incompréhension et de colère suite aux décisions prises par le Comité Exécutif de la FFF (plus de finale de Coupe le 5 mai). Il dénonce, notamment, le caractère uniquement corse donné aux décisions prises. Ce qui revient à présenter cette tragédie comme un événement uniquement corso-corse. Les porte-paroles du collectif ont rappelé que les responsabilités de la tragédie se trouvaient en Corse, mais aussi au sein des instances nationales du football et de l'Etat. Au lendemain de la catastrophe, François Mitterrand et les autorités du football (dont Noël Le Graët, qui était président de la LNF) avaient annoncé qu'on ne jouerait plus au foot un 5 mai en France. Aujourd'hui, le collectif a déclaré ne plus rien attendre des instances du football et demande aux politiques et notamment au Président Hollande et à son gouvernement de tenir les engagements pris durant la campagne électorale, en déclarant le 5 mai « journée sans football. »

DG