RMC Sport

Droits TV de la Ligue 1: Aulas se dit "très heureux" et félicite Labrune

Invité de l'After Foot, ce jeudi soir sur RMC, le président de l'OL Jean-Michel Aulas s'est félicité de l'accord trouvé entre la LFP et Canal+ pour la diffusion de la Ligue 1 jusqu'à la fin de la saison.

La Ligue 1, ce sera sur Canal+. Au moins jusqu'à la fin de la saison. Après des semaines de doute, la LFP a annoncé ce jeudi avoir trouvé un accord avec la chaîne cryptée pour que celle-ci diffuse en intégralité le championnat de France ces prochains mois.

Au micro de RMC ce jeudi, le président du LOSC Olivier Létang a salué une issue "favorable" à la crise des droits TV. Invité de l'After Foot, le patron de l'OL Jean-Michel Aulas a tenu un discours similaire.

"C’est toujours pareil, c’est une question d’appréciation: c’est-à-dire que ceux qui étaient en très mauvaise santé seront toujours en mauvaise santé, et ceux qui étaient en situation moyenne seront effectivement sauvés, observe le dirigeant rhodanien. En tout cas c’est une bonne nouvelle parce que la situation était assez dramatique. La discussion menée par Vincent Labrune a été très efficace, ce n’était pas évident de trouver une solution."

"Canal a toujours été présent quand on avait besoin de lui" 

Quant à savoir si le football français est dépendant à jamais de Canal+, Aulas ne semble pas y voir un problème. "On avait essayé, et quand je dis 'on' ce n’est pas moi qui étais à la gouvernance de la Ligue, mais un certain nombre de personnes qui ne sont plus là avaient essayé de soustraire Canal en terme de dépendance, tacle-t-il. Et vous avez vu le résultat: ceux qui avaient envie que Canal reste présent ont fait en sorte que Mediapro ne réussisse pas. Il faut être tout à fait conscient que Canal a été le diffuseur historique du foot français, a toujours été présent quand on avait besoin de lui, et là il le démontre encore aujourd’hui, malgré des prises de position difficiles ces derniers jours. Je suis très heureux pour le football français de cette situation."

En mai 2018, après l'appel d'offres remporté par Mediapro, le président de l'OL avait pourtant parlé de "jour béni pour la L1". "A l’époque la situation n’était pas du tout la même, analyse-t-il aujourd'hui. Mediapro apparaissait, avec une offre très sensiblement supérieure à celle de Canal, comme une bonne solution pour le football français. Après, entretemps il y a eu un certain nombre de décisions économiques, il y a eu le coronavirus, il y a eu cette décision invraisemblable d’arrêter le championnat français au printemps. (…) Mais maintenant il faut se placer aussi du côté des utilisateurs: je suis très heureux pour les clubs, mais je le suis aussi pour les spectateurs. On va avoir l’ensemble du football français avec un seul diffuseur."

Quant à la suite des événements, pour l'attribution des droits de l'été 2021 à l'été 2024, Aulas a fait une petite révélation: "Il n'y aura probablement pas d'appel d'offres, on aura une discussion de gré à gré avec l'ensemble des partenaires, à commencer par celui qui est aujourd'hui détenteur des droits, mais aussi les autres."

After Foot