RMC Sport

Droits TV : la Ligue 1 sur le podium européen

Les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ont été attribués à Canal + et BeIN Sports pour 748,5 millions d'euros

Les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ont été attribués à Canal + et BeIN Sports pour 748,5 millions d'euros - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Canal + a décroché le droit de diffuser les trois belles affiches de Ligue 1 pour la période 2016-2020. Les droits TV distribués ce vendredi vont rapporter la somme record de 748 M€ à la LFP, une augmentation de 20%.

Canal + garde la main sur la Ligue 1. Très attendue, la répartition anticipée des droits TV pour la Ligue 1 et la Ligue 2 pour la période 2016-2020 a confirmé la mainmise de la chaîne cryptée sur le football français. Diffuseur de la Ligue 1 depuis sa création en 1984, Canal + a obtenu les lots 1 et 2 proposés par la LFP. Elle diffusera donc les trois meilleures affiches de chaque journée de championnat. 

Son principal concurrent, BeIN Sports, décroche les lots 3, 4, 5 et 6. Avec cette nouvelle répartition, Canal + consolide sa présence dans le football professionnel français, boosté par le PSG en version qatarie et le très ambitieux promu, l’AS Monaco.

Au même niveau que l'Espagne et devant l'Allemagne

La Ligue de football professionnel fait elle aussi une très belle affaire. Alors que la majorité de ses clubs sont en difficulté financière, elle a en effet obtenu de ces droits la somme record de 748,5 M€ par an de 2016-17 à 2019-2020. C’est 141 millions d’euros de plus que l’ancien montant (607 M€), soit environ 23%. 726,5 M€ iront dans les caisses des clubs de Ligue 1 tandis que 22 millions iront pour la Ligue 2. 

Avec cette somme record, la Ligue 1 se rapproche des plus grands championnats européens, rejoignant la Liga espagnole (750 M€) et dépassant le championnat allemand (675 M€). L'Italie (960 M€) et l'Angleterre (2 milliards d'euros) restent en tête. « Le marché a parlé, a commenté le président Frédéric Thiriez. Le prix a été fixé par les acquéreurs après une concurrence loyale. Avec cette augmentation de 20%, la France est sur le podium européen, à la place qu’elle mérite. »

La rédaction