RMC Sport

Du jeu et des enjeux

-

- - -

Avant la reprise du championnat de France de Ligue 1, ce samedi soir (21 heures), tour d’horizon des questions qu’on se pose. Lyon est-il le seul rival de l’OM pour le titre ? Quels joueurs feront vibrer les foules ? Le fiasco des Bleus en Coupe du monde aura-t-il des répercussions sur notre championnat ? Eléments de réponse.

L’OM peut-il garder son titre ?
« Maintenir son niveau est plus difficile que d’arriver au sommet. » Pour Didier Deschamps, le plus dur commence. Sacré champion après dix-huit ans d’attente, l’OM peut compter sur un effectif quasiment inchangé pour conserver sa couronne. Mais si le club phocéen attend la venue de renforts, il doit aussi faire face aux envies de départ de son meilleur buteur Mamadou Niang. Comment le staff marseillais va-t-il gérer la fin du mercato ? Difficile à dire. Reste que les acquis de la saison passée et la fin de saison flamboyante de Lucho Gonzalez incitent plutôt à l’optimisme.

Qui pour rivaliser avec Marseille ?
Après deux années sans trophée, l’OL vise le titre. L’arrivée de l’ancien Rennais Jimmy Briand permettra-t-elle aux septuples champions de France de retrouver les sommets ? L’espoir est permis. Cela semble très compliqué en revanche pour Auxerre. Avec un effectif limité, nul doute que Jean Fernandez se contentera d’une place européenne en fin de saison. Lille, étincelant l’an passé, a une très belle carte à jouer. Aucun de ses meilleurs joueurs n’a quitté le club à ce jour. Renforcé par l’arrivée de l’ancien Rennais Sow, le Losc est l’outsider numéro un pour le titre. Enfin, avec Jean Tigana, aux commandes, Bordeaux voudra se racheter après sa calamiteuse deuxième partie de championnat.

Quelles seront les stars du championnat ?
Faute de recrues tonitruantes cet été, le public se reposera sur les mêmes joueurs pour vibrer. A Bordeaux, Yoann Gourcuff doit retrouver le niveau qui était le sien il y a un an. Lyon peut s’appuyer sur la combativité de Lisandro, sacré meilleur joueur de L1 par ses pairs, pour briller. On attend aussi beaucoup du maître à jouer argentin Lucho Gonzalez, auteur d’une deuxième partie de saison étincelante avec l’OM. Mais le plus talentueux des joueurs de L1 joue sans doute dans le Nord, à Lille. A 19 ans, le Belge Eden Hazard a démontré la saison passée qu’il était bien plus qu’un simple espoir. A lui de prendre une nouvelle dimension.

Quel rôle pour les promus ?
Champion de L2, Caen, qui bénéficie d’une grande expérience en Ligue 1, a des armes plus solides pour se maintenir que Brest, son dauphin, ou Arles-Avignon. Invitée surprise, les Provençaux ont connu une intersaison très agitée avec le vrai-faux départ de l’entraîneur Michel Estevan. Ils compteront néanmoins sur leur enthousiasme pour jouer les trouble-fête. Il en va de même pour Brest, qui misera sur l’efficacité de son buteur, Nolan Roux, pour assurer son maintien.

Quel sera l’impact de la Coupe du monde ?
Après l’image déplorable donnée par les Bleus en Afrique du Sud, il est légitime de craindre une désaffection du public pour le championnat de France. Lors de l’exercice 2009-10, l’affluence avait déjà chuté de 3% dans les stades. Le comportement des joueurs tricolores lors de la Coupe du monde ne devrait pas inciter les supporters à venir plus nombreux dans nos enceintes. Au-delà du spectacle, l’attitude des joueurs sera donc observée de très, très près. Certains clubs comme l’OM ou Brest, ont déjà interdit à leurs joueurs de porter les casques ou des écouteurs en présence des supporters...