RMC Sport

Dujon tacle les dirigeants auxerrois

-

- - -

Alain Dujon, évincé de son poste de président de l’AJ Auxerre l’été dernier par Guy Roux, Gérard Bourgoin et Jean-Claude Hamel, s’en prend à ses successeurs qu’ils estiment responsables de la mauvaise saison du club. « Je suis attristé par la situation de l’AJA. Quand Guy Roux a fait le push, il avait clamé que la récréation était finie et que Gérard Bourgoin allait de nouveau faire rêver le stade en replaçant le club dans le Top 3. J’espère que ce ne sera pas le Top 3 de la D2, a-t-il déclaré dans Luis Attaque. Ce serait une catastrophe pour la région, la ville et le club. Ils ont voulu reprendre les rênes. Ils sont revenus en force parce que la trésorerie était saine et qu’il y avait des résultats. Ça a fait quelques jaloux. L’AJA n’appartient pas à ces personnes. Même si ce sont eux qui ont créé le club, il appartient au patrimoine auxerrois. J’ai fait mon business en tant que président en ayant une relation de confiance avec Jean Fernandez (entraîneur à l'époque, ndlr). On a fait revenir le club en Champions League. Quand ils sont venus me chercher, les finances étaient difficiles, personne ne voulait la place. Avec tout le personnel et le staff, on a remonté le club. Il y avait une bonne ambiance générale qui est partie de l’AJA. Ils devront prendre leur responsabilité. Ils ont un devoir de réussite. Si ça ne marche pas, ils seront responsables. »