RMC Sport

Echouafni loue l’intelligence de l’arbitre

Il faisait 35°C au coup d'envoi de Bordeaux – Nice, dimanche à 17 heures, à Chaban-Delmas. Mais heureusement, l'arbitre M. Jaffredo a autorisé les joueurs à faire une "pause fraîcheur" (pour aller boire) après 27 minutes de jeu.

« C’est vrai que ça devient un peu difficile (avec la chaleur), a expliqué le milieu niçois Olivier Echouafni après la défaite de son équipe 0-4 à Bordeaux. Heureusement, l’arbitre a fait en sorte de nous faire boire au bout de 25 minutes de jeu. C’était assez intelligent de sa part. Les instances dirigeantes, par contre, devraient réfléchir un peu plus plutôt que de programmer des matches à 17 heures au mois d’août, et des matches à 21h au mois de janvier. »

La rédaction