RMC Sport

Evian fait couler Nice… et Brest !

-

- - -

En écrasant Nice (4-0) grâce notamment à un somptueux but de 60 mètres de Saber Khlifa, Evian-TG a fait une très belle affaire dans la course pour le maintien. Et définitivement condamné le Stade Brestois, officiellement relégué en Ligue 2.

L’après-midi avait pourtant bien commencé pour les Niçois. La défaite de Saint-Etienne à Lorient (3-1) faisait les affaires d’un club azuréen en pleine confiance après deux succès consécutifs très convaincants. Oui mais voilà, au Parc des Sports d’Annecy, le Gym a non seulement manqué la passe de trois face à Evian, mais il s’est surtout très lourdement incliné 4-0. Des buts de Kévin Bérigaud (23e), Mohamed Rabiu (48e) et surtout un doublé de Saber Khlifa (56e, 87e), dont un but de légende d’une frappe de 60 mètres, ont assommé les Azuréens.
Conséquence immédiate : Nice réalise, comme les Verts, la mauvaise opération de cette 36e journée de Ligue 1. Car cette défaite place désormais les Niçois, 5es, à trois points de l’OL en attendant le choc face au PSG ce soir (21h). Elle fait aussi les affaires de Lille qui s’empare de la 4e place qualificative pour la Ligue Europa.

Le chef d’œuvre de Khlifa

Pour Evian-TG, en revanche, ce succès est d’une importance capitale dans la course pour le maintien. Avant un déplacement à Valenciennes et la réception de Bordeaux lors de la 38e journée, l’équipe de Pascal Dupraz se donne un peu d’air. Dix-septième et première équipe non-relégable, l’ETG compte deux points d’avance sur Nancy, 18e… et condamne le Stade Brestois, désormais mathématiquement relégué en Ligue 2. Autant dire que la formation haute-savoyarde qui disputera la finale de la Coupe de France le 31 mai, a fait un pas, peut-être décisif, vers le maintien. 

Malgré un but injustement refusé à Dario Cvitanich, le ballon ayant franchi la ligne (12e), Nice a donc sombré au Parc des Sports d’Annecy. Et si Kévin Bérigaud (23e) et Mohamed Rabiu (48e) ont ouvert la voie du succès pour l’ETG, on retiendra le deuxième but personnel Saber Khlifa (87e). Le Tunisien s’est offert un but de légende d’une frappe de 60 mètres ! Assurément l’un des buts de l’année.

A lire aussi :
Lyon-PSG : Cette fois, c’est la bonne ?

Dur retour à la réalité pour les Verts

Real Madrid : Varane va se faire opérer

Aurélien Brossier