RMC Sport

Evian-TG : Riboud, un pas en arrière

Franck Riboud

Franck Riboud - -

Franck Riboud, le puissant patron de Danone, principal sponsor d’Evian-TG, devrait annoncer le retrait d’une partie de son aide dans les prochains jours. Une décision importante au sein d’un club miné par les conflits d’intérêts.

Ça s’agite toujours autant en coulisse du côté de l’Evian-Thonon-Gaillard. A quelques heures d’un déplacement à Valenciennes, samedi soir (20h), le club haut-savoyard, 16e de Ligue 1, est plus que jamais sujet à des remous en interne. Selon nos informations, Franck Riboud, le PDG de Danone, principal sponsor du club, annoncera le retrait d’une partie de son aide à la mi-novembre à l’occasion d’un point-presse prévu à Annecy. C’est l’un des proches de l’homme d’affaire qui a vendu la mèche ce vendredi sur le plateau de la TV locale, 8 Mont-Blanc à Annecy, au cours d’une émission qui sera diffusée dimanche sur les ondes savoyardes. La somme en jeu ? Un million d’euros alloué à l’équipe professionnelle. Danone garderait un pied à l’ETG puisque l’aide pour le centre de formation ne sera pas impactée par ce retrait partiel. Dans un club où les conflits d’intérêts se multiplient, ce retrait, qui représente à peine 3,5 % du budget, n’est surtout pas à prendre à la légère.

Il semble en effet marquer la fin de la bataille entre les actionnaires majoritaires, Esfandiar Bakhtiar et Richard Tumbach (ils possèdent 52% à eux deux), et le PDG du géant de l’agroalimentaire, lequel a toujours aimé faire la pluie et le beau temps dans le département où son groupe fait vivre une bonne partie de l’économie. Pour rappel, si Franck Riboud a initié le projet en 2007 sans prendre les risques financiers en tant qu’actionnaire – il ne le pouvait pas statutairement – il en est toujours resté un « simple partenaire »… au bras très long. Depuis le premier semestre de l’année, il a ainsi voulu imposer l’entrée de nouveaux financiers dans le tour de table. Evidemment, les deux actionnaires majoritaires y ont vu une OPA déguisée.

Pascal Dupraz plus serein ?

Mais ce n’est pas tout. Esfandiar Bakhtiar et Richard Tumbach ne veulent plus entendre parler de Patrick Trotignon, président du club depuis 2008 et protégé de … Franck Riboud. Même s’il semble que le board de Danone pousse à ce désengagement (le géant de l’alimentaire accuse des pertes de près de 250M€ sur les deux dernières années), établir un lien avec ces querelles intestines est possible. A moins que ce ne soit qu’un coup de bluff.

Bakhtiar et Tumbach ont-ils gagné cette bataille des coulisses ? Pascal Dupraz, l’actuel entraîneur et fils du fondateur du club, Jo, sera-t-il plus serein pour travailler et diriger son groupe ? Rappelons que le coach haut-savoyard était sorti de ses gonds fin septembre après un match face à Bordeaux (1-1), s’emportant contre son propre président, Patrick Trotignon, alors que celui-ci voulait sa peau. Ce dernier, qui possède un lien très fort avec Franck Riboud, est-il menacé ? D’autres actionnaires vont-ils se retirer ? L’assemblée générale de l’ETG, qui doit se tenir avant la fin de l’année civile devrait éclaircir une situation plus que confuse sur les rives du lac Léman.

A lire aussi :

Leboeuf : « La taxe ? On va droit dans le mur »

Taxe à 75% : comprenez-vous la grève du football français ?

Larqué : « Zlatan ? Excusez-moi d’être fan »

Edward Jay