RMC Sport

Fanni, les premiers pas de l’enfant du pays

-

- - -

A 29 ans, le natif de Martigues vient de poser ses valises à Marseille où il a été présenté à la presse ce jeudi. Un rêve de gosse pour l’ancien Rennais qui débutera avec l’OM dès dimanche face à Lyon (21h).

Rod Fanni a peut-être échappé au pire. Fan de l’OM, l’enfant de Martigues confie : « Petit, j’ai essayé de me faire la coupe de cheveux à la Waddle. » Difficile d’imaginer l’ancien Rennais avec des longues bouclettes derrière la nuque comme celles qui avaient fait la légende de l’Anglais au Stade-Vélodrome au début des années 90. « Sur moi, ça ne marche pas », confirme d’ailleurs le néo-Phocéen dans un éclat de rire.
En rejoignant Marseille où il s’est engagé jusqu’en juin 2013 pour un transfert de 4 millions d’euros, l’ancien joueur de Nice réalise un rêve de gosse : « Je suis un enfant du pays, affirme-t-il. Gamin, je portais le maillot de l’OM. Quand je vois le chemin parcouru, je repense à mes potes, à mon quartier, à toutes les fois où je regardais les matches de Marseille dans les cafés ou au Vélodrome. Je suis fier d’être ici. » Il n’est pas le seul. José Anigo est aussi ravi de l’accueillir : « Le rêve de tous les clubs est d’avoir une forte identité avec des joueurs de la région, ça me fait donc plaisir de l’avoir parmi nous, explique le directeur sportif marseillais. Sa venue démontre aussi que les internationaux n’ont plus peur de venir dans un club comme le notre. L’OM, c’est une belle vitrine. »

« A l’OM, on sent qu’on change de dimension »

Arrivé mercredi soir à Marignane, Rod Fanni (5 sélections avec les Bleus) reconnaît avoir été impressionné par les nombreux journalistes venus à l’aéroport pour recueillir ses premières impressions. « On sent qu’on change de dimension », remarque-t-il. Jeudi matin, après avoir participé à son premier entraînement avec ses nouveaux partenaires, il a été très vite question de ses grands débuts dès dimanche pour OM-Lyon (21h). Mais à quel poste ? Didier Deschamps qui doit composer avec de nombreux suspendus en défense (Mbia, Diawara), laisse planer le doute : « Il jouera derrière », assure simplement le coach phocéen en précisant qu’il a recruté l’ancien Rennais pour occuper le poste de latéral droit à la place d’Azpilicuata, out jusqu’à la fin du championnat.
En attendant d’être fixé sur son poste face aux Gones, celui qui a hérité du numéro 24 laissé libre par Mamadou Samassa piaffe d’impatience : « J’ai hâte, confie-t-il. Et puis il y aura aussi la Ligue des champions. N’importe quel joueur veut jouer cette compétition. C’est un grand challenge pour moi. » Une ne nouvelle carrière commence…