RMC Sport

Fernandez : « J’ai peur de l’entente Leonardo-Blanc »

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Laurent Blanc est officiellement l’entraîneur du PSG pour deux saisons. Luis Fernandez, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que c’est une très belle opportunité mais craint l’état des relations entre le Français et le directeur sportif, Leonardo.

Après avoir échoué sur les dossiers Capello, Hiddink, Villas-Boas ou encore Benitez, le Paris Saint-Germain s’est enfin décidé en nommant Laurent Blanc. Un choix qui pourrait paraître étonnant mais pour Luis Fernandez, membre de la Dream Team RMC Sport, l’arrivée du « Président » à Paris est une bonne chose. Blanc devra surtout imposer son style.

« Laurent Blanc n’a pas la même expérience ni le même CV que Carlo Ancelotti. Il a un profil qui se rapproche de celui du technicien italien avec sa personnalité qui est proche des joueurs. Il faut laisser le temps à Laurent Blanc d’imposer sa patte. C’est une belle opportunité de signer au Paris Saint-Germain. C’est la possibilité de pouvoir mettre en place son projet de jeu et continuer dans la lignée. Un entraîneur a besoin de ses joueurs et que ces derniers adhèrent au projet de jeu. C’est capital. »

« Laurent Blanc doit saisir l’opportunité »

« Avec Bordeaux, poursuit Luis, Blanc a quand même été champion la première année en produisant du bon jeu. C’est beaucoup plus facile d’imposer un projet de jeu à des grands joueurs qu’à des joueurs moyens. La saison ne sera pas facile pour Laurent Blanc, c’est une certitude. Il va devoir prendre ses marques rapidement. Il va devoir changer certaines choses sur lui-même également. Laurent Blanc a été un joueur qui est passé par Barcelone, l’Inter, Manchester United. Il sait ce que c’est les ego en Angleterre. Laurent Blanc a suffisamment d’expérience.

C’est un entraîneur français. Il n’a pas de grandes expériences dans de grands clubs, mais c’est magnifique. Il doit saisir l’opportunité. J’ai des craintes pour la collaboration entre Leonardo et Blanc. Ce n’était ni le premier, ni le deuxième, ni le troisième choix mais peut-être le dixième. Ce n’était peut-être pas le choix de Leonardo de prendre Laurent. »

A lire aussi :

>> Real Madrid : les promesses d'Ancelotti

>> OM : Payet, premier de cordée

>> Mercato : les rumeurs étrangères du 26 juin

Luis Fernandez