RMC Sport

Fernandez : « Le bilan est intéressant »

Sans point après les trois premières journées, Auxerre en a depuis ramassés dix-sept, dont les trois derniers dimanche contre Lille (3-2). A la grande satisfaction de son entraîneur.

Jean Fernandez (entraîneur d'Auxerre) : « Nous sommes très contents, surtout au vu de notre première mi-temps. Il ya avait aussi de la qualité en face avec Gervinho et Hazard qui réussissaient à faire la différence. En seconde mi-temps, les choses ont changé avec plus d'agressivité et moins de pertes de balles. Les apports des remplaçants ont été aussi décisifs. On a su resserrer les lignes, ne plus avoir trop d'espaces entre les lignes. Par rapport à la saison dernière, nous leur avons fait le coup qu'ils nous avaient fait, à savoir les battre après avoir mené deux fois au score. Nous sommes dans une bonne dynamique, durant laquelle nous devons engranger le maximum de points. Nous avons les moyens de finir dans les dix premiers. Mais il ne faut pas oublier que tout va très vite dans le football. Au bout de trois journées, nous avions beaucoup d'ambitions et zéro point au compteur. Au bout de 10 journées, nous sommes à 17 points. Au quart du championnat, le bilan est intéressant, ce qui fait que nous avons un capital confiance supérieur à la saison dernière. Pourvu que cela dure.

Olivier Sorin (gardien d'Auxerre) : « Nous sommes allés chercher cette victoire. Nous avons commencé ce match après la mi-temps. Nous avons affiché deux visages différents. En première mi-temps, nous n'avons pas réussi à hausser le rythme. Nous n'étions mentalement pas à 100 %, ce qui fait que nous avons commis trop d'erreurs. En seconde période, nous étions plus haut, nous avons mis plus de pression à l'adversaire. Nous avons pu juger du bon état d'esprit du groupe. Des joueurs comme Capoue et comme Mignot qui n'étaient pas titulaires ce soir, ont fait la différence. Concernant Jelen, hier (samedi), les joueurs l'ont chambré après avoir raté des buts faciles, il nous répondait que les buts seraient pour demain, il avait raison. »

F.F. (Multilive)