RMC Sport

Fofana : « L’expérience, ça ne s’achète pas »

-

- - -

Avec 10 points pris en 7 matches, l’OL pointe à une piteuse 8e place. Un rang indigne que ne conteste pas et auquel s’attendait même Gueïda Fofana, qui se montre néanmoins optimiste pour la suite de la saison.

Gueïda, la situation actuelle de Lyon est-elle inquiétante ?

Inquiétant, je ne sais pas. Est-ce qu’on est à la place qu’on mérite ? Je ne sais pas non plus. Je pense qu’il va falloir un peu de temps pour déterminer tout ça. Malgré tout, on est un groupe jeune donc on reste concentrés sur ce qu’on a à faire. On essaye d’être et de rester solidaires. On sait que ça ne va pas être une saison facile. Depuis le début de la saison, on savait qu’on allait passer par des moments difficiles. Là, on est en plein dedans. A nous de rester solidaires, de continuer à travailler et d’essayer de reprendre des points le plus rapidement possible.

Et les supporters, eux, ont-ils raison d'être inquiets ?

Non, c’est tout à fait normal. Le calendrier était soi-disant favorable pour nous. Mais bon, c’est comme ça. On a fait du bien et du moins bien. On en est conscient, et je pense que l’arrivée de gros matches va nous faire du bien. Ca va nous permettre de nous jauger, d’être plus concernés et motivés. On sait que c’est le début de saison et qu’on a alterné le bien et le moins bien. Maintenant, c’est à nous de rester solidaires, de continuer à travailler et surtout de faire les efforts nécessaires pour entamer une nouvelle série.

Vu vos dernières prestations, comment croire que cela va aller mieux ?

Je pense que si on est tous à 100% et que l’état d’esprit du groupe est au beau fixe, il y a moyen de faire quelque chose. Mais ça passe par beaucoup de sacrifices. On est un groupe jeune, on est en train d’apprendre. On apprend tous les jours et on veut continuer à progresser pour remonter au classement.

Justement, le problème actuel de Lyon n'est-il pas dû en partie à sa jeunesse ?

On sait tous que lorsqu’on dit jeunesse, ça rime avec inexpérience. Je pense que les limites se trouvent ici. Il y a certaines phases de jeu qu’on devrait gérer un peu mieux. L’expérience, ça ne s’achète pas. C’est en acquérant du temps de jeu qu’on y arrive. On a un groupe qui est très jeune, c’est vrai, mais il ne faut pas se cacher derrière ça. On est des professionnels avant tout. On veut faire du football de haut niveau et tout le vestiaire veut jouer au haut niveau. On est dans des moments difficiles et c’est là qu’il faut montrer notre caractère.

La rédaction