RMC Sport

Garde : « On doit avoir la bave au bord des lèvres »

Rémi Garde

Rémi Garde - -

Après les défaites à Bastia (4-1) et contre Sochaux (1-2), l’entraîneur lyonnais Rémi Garde appelle ses joueurs à un sursaut d’orgueil, ce dimanche après-midi à Reims (17h).

Rémi, vous et vos joueurs avez reçu la visite des représentants des Bad Gones, à Tola Vologe. Quelles sont leurs relations avec l’Olympique Lyonnais aujourd’hui ?

Ce sont des gens qui sont tellement importants. Et je le dis sans démagogie. Jusqu’à présent, je pense qu’ils se sont reconnus dans l’équipe, et pendant très longtemps. Et là, la question était qu’ils se reconnaissaient un peu moins. Ils me posaient des questions un peu dans ce sens-là, donc l’échange était constructif et j’espère qu’on saura leur redonner l’envie de nous soutenir encore plus. Eux font très souvent le boulot et nous, on doit le faire pour les avoir encore plus derrière nous.

Le degré d’investissement d’un joueur de l’OL joue-t-il sur vos choix dans l’équipe ?

Je constate un investissement irrégulier de la part de certains dans le projet de l’équipe et de la fin de saison. Quand je parle d’investissement, je ne parle pas forcément que des cadres. Je pense qu’on est arrivé à un stade de la saison où il faut arrêter de parler des jeunes, des moins jeunes et des cadres. On est un groupe. Mais effectivement, ça peut et ça m’a peut-être déjà influencé dans mes choix, parce que pour gagner des matches, on a besoin d’avoir la bave au bord des lèvres, parce c’est difficile. Et quand on n’a pas ça, le talent ne suffit pas.

Voyez-vous le match contre Reims ce dimanche (17h) comme l’un des matches les plus importants de cette fin de championnat ?

Déjà, le dernier match était capital (1-2 contre Sochaux). Celui-ci l’est tout autant. Plus on approche de la fin, plus les matches sont capitaux, c’est une évidence. Comme je l’ai dit, je pense qu’on a fait une partie du chemin la semaine dernière, insuffisante, largement insuffisante au niveau du résultat, et ce match à Reims sera effectivement très, très important pour la suite.

De quoi l’OL devra-t-il se méfier face à Reims ?

C’est une équipe qui est solide, bien organisée. Qui a justement du cœur et qui a eu une période très difficile mais qui a su resserrer les rangs et revenir dans le championnat. C’est une défense relativement imperméable à domicile. C’est un adversaire coriace, mais j’ai bon espoir qu’on se mette au moins à leur niveau dans les domaines dont je viens de parler.

Une éventuelle troisième place à l’issue de la saison ne serait-elle pas problématique pour l’été prochain, avec un tour préliminaire et un barrage, soit quatre matches à disputer pour accéder à la prochaine Ligue des champions ?

Pour le moment, on est toujours dans la bagarre pour la deuxième place, donc je vous donnerai mon sentiment à l’arrivée, si c’est le cas. Aujourd’hui, je préfère penser qu’on a encore largement les moyens de se bagarrer pour cette deuxième place et de l’obtenir.

A lire aussi :

>> Cheyrou : « Le titre ? On y croit encore »

>> Toute l'actualité de la Ligue 1

>> Classement de Ligue 1

Propos recueillis par Edward Jay